CONFLIT SIPL/SGBS - Retour sur une peine de 38 milliards de francs jamais payée


CONFLIT SIPL/SGBS - Retour sur une peine de 38 milliards de francs jamais payée
Entre la SIPL (Société Industrielle des produits laitiers) et la SGBS ( Société générale des Banques du Sénégal), il y a encore un jugement officiel de la Cour qui tarde à tomber et à la clef duquel il y a 38 milliards de francs au profit de la société laitière. Le conflit est né de la décision de la société bancaire en 1991 de liquider un immeuble  de la SIPL d’une valeur financière de 1,7 milliard adjugé à la somme de 50 millions puis vendu à un homme d’affaires libanais à 180 millions. Objectif : éponger partiellement une dette de 300 millions que SIPL déclare pourtant, avoir épongée. Les avocats du Sénégalais Amadou Moctar Sow prouveront la véracité de ces allégations avant d’être confortés par la Cour de Cassation qui a cassé et annulé l’adjudication de l’immeuble en question par la SGBS. Les biens ne seront jamais restitués. Quinze années après, c’est la justice Sénégalaise qui se saisira de l’affaire. Elle est sans appel dans sa décision : la faute de la SGBS est indéniable. Sanction : restitution immédiate des biens indûment acquis et paiement de dommages et intérêts. Nous sommes le mois de février 2015. La société bancaire ne s’exécute toujours pas. Motif : difficultés financières et pressions diplomatiques sur les autorités Sénégalaises. Jean Félix Paganon aurait apporté son concours en saisissant le Quai d’Orsay. Bref… un an après la condamnation de la SGBS, la SIPL n’a toujours pas reçu le jugement officiel de la Cour, et ne peut de facto faire exécuter la décision du tribunal. Dès lors 38 milliards de francs tardent encore à être versés à la société laitière. L’arrivée de Yann De La Barre n’a point été pour arranger les choses. Sa venue en 2012 comme directeur de la banque est perçue comme un cauchemar par les travailleurs et par les partenaires.
Mercredi 11 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016