CONFIDENCES D’UN COMMISSAIRE DE POLICE SUR ANNA SÉMOU ET MAAL : « Son départ est un soulagement… Elle n’a jamais eu de commissaire divisionnaire dans son cabinet… Seule sa clique l’appelait Badiène! »


Son départ de la tête de la police n’a jamais été une surprise encore moins une déception. C’est du moins ce qui ressort de cet entretien accordé par un commissaire de police qui a préféré, naturellement,garder l’anonymat. Anna Sémou Faye, pour ne pas la citer, n’a jamais réussi à faire l’unanimité autour d’elle. Devenue patronne de la police, elle s’est davantage isolée du fait de « ses carences avérées en management ». A la limite,  « elle était suffisante, réfractaire aux conseils comme elle le fut avec les commandements du temps où elle était commissaire ». 
Pour notre interlocuteur, « avec son départ, la police a poussé un ouf de soulagement ». Devenue patronne de la police, continue d’expliquer le commissaire, Anna Sémou Faye s’est distinguée par une gestion bizarre. Elle s’est privée d’un commissaire divisionnaire qu’elle n’a jamais choisi dans son cabinet « Elle a été d'ailleurs été le seul directeur de la police nationale à s’en priver ». Autrement dit, elle n’a jamais été ouverte aux conseils. Pour ce qui concerne ce sobriquet de « Badiène » que certaines personnes lui collaient, il ressort de cet entretien qu’il ne s’agissait que de «  l’arbre qui cachait la forêt ». En fait, il ne s’agissait que « d’une clique d’amis qui aimaient l’appeler ainsi ».
 
Omar Maal, un motif d’espoir ?

Ce soulagement généralisé provoqué par le départ d’Anna Sémou Faye laisse apparaître une lueur d’espoir dans le cœur des policiers avec l’arrivée d’Omar Maal. Selon le commissaire, la  police pourra être revigorée par son nouveau patron. L’homme est, selon lui, d’une ouverture d’esprit exceptionnelle et d’une capacité d’écoute sans pareil. Ces atouts, il les tire de son passé d’agent des renseignements généraux. Réputé homme de consensus, Omar Maal ne devrait, préjuge-t-il, nullement souffrir de l’antipathie de ses subalternes pour avoir, avant d’être nommé, réussi à tisser d’excellentes relations avec l’essentiel des commissaires de police. Verra qui vivra... !
Vendredi 16 Octobre 2015
Dakaractu




1.Posté par mademba le 18/10/2015 07:26
MAKY PENSE QU IL PEUT TROMPER L OPINION SILENCIEUSE MAIS IGNORE QUE LES SENRGALAIS NE SONT PAS DUPES.B JUSTIN ND MALICK NDIAY ENTRE AUTRES ATTIRAIENT L ATTENTION SUR L ETHNISATION DE LA REPUBLIQUE.IL EST MANIFESTE QUE CETTE CAMPAGNE DE DIABOLISATION DE ANNA PAR LE POUVOIR ET SES RELAIS NE VISE QU A LEGITIMER L A CONTINUATION DE L ETHNISATION DE LA REPUBLIC...

2.Posté par gaye modou le 18/10/2015 14:02
elle etait une pute avec son copain mecanicien et capitaine avant d epouser 1 malien musulman qui a pris la fuite en lui laissant des enfant au quelle a baptise contre son volonte de leur pere .depuis elle est devenue guinee puisqu aucun homme n en veut .elle la plus corrompue des policiers interroger les transporteurs deja cre bel air elle negoiait elle meme les permis de conduire et les garder dans son burreau.bcoup de casseroles etouffes du temps de abdou diouf et recement a l aeroport avec filiere des pakistanais. sa nomination a ete 1 grosse erreur 1 grande gaelle c est tout en plus de saaa elle drague des filles *rokhaya et fatou quand elle etaiit a la police de dieuppeul.elle connait rien en police rien saufdetruire ses subordonnes badiane oui comme la mechante sui etait aux affaires etrangere elle na rien compris la conne quand a badiene et pinguoin des personnes complexes et tres nulles



Dans la même rubrique :