CONDAMNÉ À 2 ANS FERME POUR ABUS DE CONFIANCE ET FAUX ET USAGE DE FAUX : L’avocat général s’oppose à la mise en liberté provisoire du commandant Selbé Kor Diouf

Si la Cour d’appel de Dakar suit les réquisitions de l’avocat général, le commandant de brigade de la gendarmerie du port, Selbé Kor Diouf, condamné à 2 ans de prison ferme pour abus de confiance et faux et usage de faux ne sortira pas de sitôt en prison. Le maitre des poursuites a demandé son maintien en détention. Il s’est opposé à la demande de mise en liberté provisoire formulée par les conseils de Selbé Kor Diouf. La décision de la Cour sera connue le 29 août prochain.


CONDAMNÉ À 2 ANS FERME POUR ABUS DE CONFIANCE ET FAUX ET USAGE DE FAUX : L’avocat général s’oppose à la mise en liberté provisoire du commandant Selbé Kor Diouf
Reconnu coupable du délit d'abus de confiance et de faux usage de faux, le Commandant de 
brigade de la gendarmerie du port de Dakar, Selbé Kor Diouf a été condamné par la Cour d’appel de Dakar à une peine de 2 ans de prison ferme et 17 millions de francs CFA à payer en guise dommages et intérêts.
En sus, la cour lui avait décerné un mandat d’arrêt du fait qu’il avait toujours refusé de comparaître devant ladite juridiction. Ce, malgré les nombreuses convocations qui lui ont été servies. Ainsi, le 04 juillet dernier, le commandant a été arrêté et depuis lors, il croupit derrière les barreaux du camp pénal de liberté 6 où il purge sa peine.
En effet, hier, cette affaire a encore été appelée à la barre de la Cour d’appel Dakar. Ce, pour solliciter la mise en liberté provisoire de Selbé Kor Diouf. Dans leurs plaidoiries, les avocats de la défense ont fait savoir que le mis en cause est un délinquant primaire qui n’a jamais eu maille à partir avec la justice. Et, il a toujours nié les faits qui lui sont reprochés.
En outre, les avocats ont indiqué que leur client est régulièrement domicilié et sa libération ne va, en rien, constituer un trouble à l’ordre public. Cependant, l’avocat général s’est opposé à la demande de mise en liberté provisoire formulée par les conseils du mis en cause. Etayant son argumentaire, le maitre des poursuites a soulevé, pour le dénoncer, l’attitude du prévenu. Ce dernier, dénonce l’avocat général a toujours défié la justice en refusant de déférer aux nombreuses convocations qui lui ont été envoyées. « Nous avions tous les problèmes du monde pour faire comparaitre le prévenu. Il a toujours eu une attitude de défiance à l’endroit de la justice. Cela est un trouble persistant à l’ordre public. Et, il n’y a aucun fait nouveau dans le dossier de nature à remettre en cause ce trouble à l’ordre public. Je m’oppose donc à la mise en liberté provisoire formulée par les avocats de la défense », a déclaré le maître des poursuites.
La Cour donnera sa décision le 29 août prochain.
Pour rappel, le gendarme Selbé Kor Diouf avait reçu des mains du Coréen Yang Sinh Bon Doug un montant de 15 millions de francs CFA. Il devait ainsi remettre ladite somme au groupe de mareyeurs dirigé par Seydou Ba. Ce qu’il n’a pas fait. C’est ainsi qu’une plainte a été déposée contre lui et l’affaire a atterri à la Cour d’appel de Dakar. Jugé, il a été condamné à une peine ferme...
Mardi 23 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :