COMME ANNONCÉ PAR LE PM A JAMRA: Les grévistes d’Ama-Sénégal reçoivent un 2e acompte de 130 millions fcfa !


COMME ANNONCÉ PAR LE PM A JAMRA: Les grévistes d’Ama-Sénégal reçoivent  un 2e acompte de 130 millions fcfa !
LORS DE LA RENCONTRE TRIPARTITE, ETAT/JAMRA/AMA, du 14 juin dernier, à la Primature - après que les ex-agents de Ama eurent suspendu leur grève de la faim, suite à la médiation de Jamra -, Le Premier ministre s’était engagé, à donner droit à la suggestion du médiateur, consistant à débloquer en urgence un deuxième acompte, en attendant que le Président de la République valide l’échéancier financier, portant apurement définitif du plan social (préavis, indemnités de licenciements, arriérés de salaires), d’un coût global de 3 milliards 98 millions. C’est chose faite, depuis ce mardi 05 juillet 2016. L’Agent judicaire de l’Etat a effectivement décaissé un deuxième acompte de 130 millions de francs, au profit des ex-agents de la défunte société de nettoiement, Ama-Sénégal. L’Organisation islamique Jamra salue la promptitude avec laquelle le Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne a matérialisé les instructions du chef de l’Etat, par le biais du ministère de tutelle en charge de la gouvernance locale et de l’aménagement du territoire, et de l’argentier de l’Etat, au profit des familles de ces ex-travailleurs d’Ama-Sénégal. Encourage le Président de la République à maintenir cette posture humanitaire, qui a prévalu depuis le début de cette crise sociale, qui devrait connaître son épilogue lorsque qu’il aura validé l’échéancier financier, fixant les prochains décaissements - que la Commission mixte, mis en place par le Premier ministre, lui soumettra incessamment, afin d’abréger le douloureux calvaire de ces ex-travailleurs.
LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE M. MACKY SALL, faisant suite à l’annonce qu’il avait faite sur son compte Twitter, le samedi 02 juillet 2016, a ordonné, pour la protection des Droits de l'Enfance et des groupes vulnérables, «le retrait d’urgence des enfants errants des rues». Jamra et Mbañ Gacce sont heureuses de noter l’effectivité de la décision, même si, pour cette première expérience, «seuls» 150 enfants "talibés" sont retirés des rues de Dakar, en vue de leur accompagnement vers les Centres d'accueil, supervisés par le Ministère de la Femme et de l’Enfance. Où des Assistantes sociales les prennent en charge, pour leur assurer un suivi médical, un encadrement psychologique et pédagogique. Même si le nombre de «talibés» ainsi pris en charge, pour cette première expérience, peut paraître dérisoire, par rapport à l’effectif globale 30.000 enfants de la rue que compte la capitale, Jamra et Mbañ Gacce saluent surtout ces mesures d'accompagnement humanitaire, qu’elles n’ont eu de cesse de réclamer, chaque fois que (depuis 2010) qu’une menace était brandie, par différents gouvernements, de mettre brutalement fin au fléau de la mendicité.
LE MONDE MUSULMAN VIENT A NOUVEAU D’ETRE ENDEUILLE, l’avant-dernier jour du Ramadan, le lundi 04 juillet, par trois attentats-suicides, dans l’épicentre de la deuxième ville sainte de l’Islam, à proximité de «Masjid Nabawi", où repose le messager d’Allah. L’Organisation islamique Jamra et l’Observatoire de veille et de défense des valeurs culturelles et religieuses Mbañ Gacce rendent un hommage particulier à la solidarité spontanément exprimée au peuple frère saoudien, par diverses franges de la Oumma islamique, allant de la Turquie à l’Iran, en passant par le Hamas et le Hezbollah libanais. Et dénoncent fermement ce crime répugnant, qui porte une nouvelle fois atteinte aux nobles idéaux de l’Islam, religion de Paix, de Tolérance et de Solidarité. Et s’inclinent pieusement à la mémoire des martyres de cette inqualifiable agression criminelle.
Dakar, le 06 Juin 2016, les Bureaux exécutifs de Jamra et de Mbañ Gacce
 
Jeudi 7 Juillet 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :