CŒUR DE VILLE DE KAOLACK : Ce qu’il faut savoir sur ce projet de dimension internationale

Le dernier rapport de l’Inspection générale d’Etat a mentionné l’ambitieux projet du «Cœur de ville de Kaolack», qui commence déjà à faire la fierté des Saloum-Saloum alors qu’il n’est même pas encore achevé. Ce qu’il faut savoir dans cette affaire, c’est que l’orthodoxie est de retour depuis la reprise des travaux et de la gérance par Saloum Investissement et Développement (Sid).


CŒUR DE VILLE DE KAOLACK : Ce qu’il faut savoir sur ce projet de dimension internationale

Dans le rapport livré au Chef de l’Etat, Macky Sall, l’Ige mentionne ceci: «La phase de conception est marquée par l’absence d’étude préalable devant permettre la maîtrise du coût du projet. Il en a résulté un dérapage budgétaire. Ainsi, d’un montant initial de 12,4 milliards de F Cfa, le marché a finalement  coûté 17,2 milliards de F Cfa». Des problèmes survenus donc, bien avant l’engagement de Saloum Investissement Développement. 

Sur les procédures de passation et d’exécution du marché: «Le marché relatif à la réalisation du projet a été conclu par entente directe, sans respect du principe d’équité, d’économie, encore moins de l’obligation légale de mise en concurrence». Il a été souligné, plus haut, les circonstances dans lesquelles la société administrée par l’homme d’affaires Serigne Mboup a repris l’affaire en main. Il s’y ajoute, selon toujours le rapport, que «l’estimation préalable est erronée des travaux exécutés, avant la rupture du lien contractuel et matérialisée par un protocole d’accord de résiliation. Ces travaux ont été, forfaitairement, évalués à 80%, ce taux correspondant, en réalité, au montant des décaissements effectifs». Un préalable qui n’engage nullement la SID. 

 

Il convient, tout d’abord, d’indiquer que la société Saloum Investissement et Développement (Sid) a hérité du projet «Cœur de ville de Kaolack» dans un moment difficile, mais surtout sur des bases claires et transparentes. 

Le contrat

Ce, avec les visas des ministères de l’Urbanisme, de l’habitat, de l’hydraulique et de l’assainissement; de l’Economie et des finances ainsi que la caution de la Direction centrale des marchés publics. C’est donc par un «décret autorisant la passation d’un contrat de construction – exploitation transfert (Cet) pour l’achèvement, l’exploitation et le transfert du projet Cœur de Ville de Kaolack» que Serigne Mboup, l’administrateur général de Saloum Investissement Développement a pris l’affaire en main. D’ailleurs le rapport  de présentation qui précédé ledit décret mentionne ce qui suit: «Le projet d’exécution, Cœur de Ville de Kaolack, un des grands chantiers du Chef de l’Etat, est à l’arrêt du fait de la dissolution de l’Agence du PCRPE, structure qui avait en charge sa réalisation. De plus, du fait de l’absence de crédits, l’entreprise adjudicataire du contrat d’exécution n’est plus en mesure de poursuivre les travaux avec ses propres moyens. C’est dans ce contexte que la société Saloum Investissement et Développement (SID) propose de préfinancer l’achèvement des travaux et souhaite que lui soit confiée l’exploitation de cet important complexe (…) Le conseil des infrastructures, saisi à cet effet, a donné un avis favorable à la demande du ministère de l’habitat de passer un contrat avec Saloum Investissement Développement».

L’évolution des travaux 

 Depuis lors, le chantier, qui allait tomber en ruine, a été transformé de manière extraordinaire, par les repreneurs. Les réalisations, qui s’imposent, à l’entrée de Kaolack, aux visiteurs ou autres voyageurs qui transitent à la ville carrefour, peuvent en témoigner. 

C’est donc le lieu de relativiser des éléments d’informations qui figurent dans le rapport de l’Ige dont les travaux sont, naturellement antérieurs, au recadrage des choses dans le cadre de ce joyeux kaolackois. Il convient de le relever, les impairs notés dans cette affaire concerne essentiellement la passation des marchés, bien avant le reprise des travaux, sur fonds propres, par la Société Saloum Investissement Développement (SID), administré par l’investisseur privé, Serigne Mboup. 

 Aujourd’hui, le gros œuvre étant presque bouclé, le «Cœur de Ville de Kaolack» a fini de sortir de terre (voir images prises ce jeudi 18 juin).

Grand’Place

 

---------------------------------------------------- 

      

UN COMPLEXE MULTIDIMENSIONNEL

«Cœur de ville de Kaolack» ou les 9 merveilles du Saloum

 

Le «Cœur de Kaolack» est un complexe multidimensionnel, c’est plus qu’un hall, c’est une plateforme commerciale unique en Afrique avec des  infrastructures innovantes et faciles d'accès. 

 

DECOUVERTE DE L’ESPLANADE

800 places assises avec une capacité d’accueil de plus de 5000 personnes 

A la sortie du village des commerçants, le visiteur pourra découvrir l’esplanade du «Cœur de ville» où seront organisés des spectacles et autres activités en plein air.

 

MARCHE DE L’OR: 1640 M² 

Au détour d’une vaste allée dallée de pierres, se dresse fièrement le comptoir international de l’or. Sa toiture en forme de dôme et ses nervures en béton font de ce bâtiment un spécimen unique en son genre. 115 cantines sur une superficie de 892 m². Un Eventail de magasins. 

 

CITE DES COMMERÇANTS 

Marché poisson – légumes - boucherie 

Une citée dédiée aux commerçants sur une superficie de 14 079 m². 52 places, 32 cantines. Un bâtiment majestueux, d’essence typiquement africaine, qui permettra à tous les producteurs agricoles, éleveurs de commercialiser les  différents produits du terroir et produits de transformation.

 

CENTRE D’EXPOSITION INTERNATIONALE 

La zone d’exposition internationale, appelée «Kaolack Expo Internationale» est une zone de foire permanente, destinée à faciliter les échanges entre les opérateurs économiques venant du pays de la sous région et du monde entier. Sa superficie est de 8 793 m². 

 

HOTEL: 16 CHAMBRES – ANNEXE: 6 CHAMBRES

Un véritable havre de paix –  Des équipements modernes. Ici, toutes les conditions sont réunies pour un merveilleux séjour. 

 

TVS ET RADIO UNIVERS FM SALOUM 

Avec une équipe de 50 employés actifs, la télévision et la radio locale animent des émissions: La REGIONALE, la matinale de l’antenne; ECHOS DES MARCHES, l’émission économique; NIARO, la politique sous toutes ses formes;  FEMMES UNIVERS, consacrée aux femmes entrepreneurs; NOUROUL KHADIMIYA,  revient sur les écrits de Serigne Touba Khadimoul Rassoul; MAD’HOU NABY, les éloges du Prophète et de ses fervents serviteurs; SALOUM SPORT, couvre toutes les activités sportives

 

ESPACE JEUNES 

Pour permettre aux visiteurs de vaquer à leurs occupations en toute liberté, une garderie d’enfants sera mise à leur disposition, avec des aires de jeux et de divertissements spécialement conçues pour les tout-petits. Il a une superficie de 4750 m² avec une capacité d’accueil de 500 personnes. 

 

SALLE DE CINEMA

Une salle de cinéma de dernière génération équipée d’un écran 3D, de connexion wifi et dispose de 50 places. 

 

CASE DES TOUT-PETITS

Un espace pédagogique amélioré pour une meilleure prise en charge de vos enfants. 

 

Grand’Place

Lundi 22 Juin 2015
Dakaractu




1.Posté par kabirou le 22/06/2015 14:56
Serigne mboup arrete de prendre les devants par ton journal Gd Place repris par Dakaractu tu sais que tu as détourné de l'argent en complicité avec les tenants de l'ancien régime tu ne pourras pas t'en tirer comme ça et ce sont pas les relations que ta dame entretien avec Mariéme faye qui vont te sauver car le Président Maky sall ne protége personne meme si tu fais du trafic d'influence partout. ce probléme sera porté à la CREI et partout pour que ce projet soit lancé en appel d'offre comment peut on faire un gré à gré pour un projet aussi important et vu que tu n'as pas respecté tes engagements et tu as bouffé l'argent de l'etat comme les boutiques pour les denrées si Maky ne fait pas attention il verra que tu vas faire partie des mal gouvernance que l'opposition est entrain de collecter

2.Posté par kabirou le 22/06/2015 14:59
serigne mboup est un voleur

3.Posté par Sa Thiombi le 22/06/2015 15:59
Serigne Mboup est un voleur. Il n'a rien à dire.
BASTA

4.Posté par anitakhadafiste le 23/06/2015 20:49
un cine,q (à places c est ridicule; tout petit

5.Posté par Nay leer le 23/06/2015 23:49
Cette affaire doit être tirée au clair dans toute sa dimension. Il est connu les pratiques pernicieuses de mbaye diop de s'enrichir sur le dos de l'état du Sénégal. C'est le champion des avenants. Il N'ya aucun marche de sattar exécute sans avenant! Mbaye Diop s'est toujours arrangé avec les donneurs d'ordre pour se faire accorder des avenants fictifs.
On reviendra dessus avec des éléments plus précis!

6.Posté par baye Mor le 29/06/2015 00:29
serigne mboup doit justifier le marché de gré à gré il faut pas qu'il prenne les devants par son journal Gd place il ne peut tromper personne il faut bien lire le rapport la CREI doit l'interpeler



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016