COACHING DES CADRES DIRIGEANTS DU MINISTÈRE DES FINANCES : Vers une meilleure prise en charge des réformes

Le ministre du Budget, Birima Mangara, a présidé hier après-midi la cérémonie de clôture de la première phase du « Coaching des cadres dirigeants du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan ».


COACHING DES CADRES DIRIGEANTS DU MINISTÈRE DES FINANCES : Vers une meilleure prise en charge des réformes
Une délégation de l’Union européenne et d’autres partenaires techniques et financiers ont assisté hier après-midi à la clôture de la première phase du projet intitulé « Coaching des cadres dirigeants du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan ». Une session destinée aux inspecteurs généraux des Finances, conseillers techniques, directeurs, chefs de service et autres hauts cadres dudit département. Ce, pour les aider « à mieux prendre en charge les différentes réformes » et sa « réorganisation ».
« Il est apparu nécessaire d’accompagner nos managers pour mieux les préparer à conduire les changements et réaliser l’ambition de notre Ministère, en sa qualité de Département stratégique, de porter la vision du Chef de l’Etat Macky Sall, de faire du Sénégal un pays émergent à l’horizon 2035. Le projet a été exécuté sur une période de 06 (six) mois par le cabinet Média Consulting Group, qui a mobilisé une équipe de 05 (cinq) coachs professionnels très expérimentés pour conduire les 05 (cinq) sessions de coaching collectif et individuel », a rappelé le ministre du Budget qui a présidé ladite cérémonie.
« Quarante-six cadres du « top management » du Ministère ont suivi ce programme qui constitue une première expérience au sein de l’Administration sénégalaise.
L’objectif de cette mission d’accompagnement est de fournir le maximum d’éléments dans la conduite du changement pour réaliser l’ambition déclarée du Ministère, et de créer une dynamique durable permettant de renforcer les compétences et l’énergie des principaux collaborateurs », a ensuite informé Birima Mangara.
Il est question d’outiller le top management à conduire le changement, à mieux assurer sa fonction de pilotage et à une meilleure maîtrise de la dynamique de groupe. Mais aussi mieux intégrer les réformes dans le management du département et de mettre en valeur les performances individuelles et collectives.
« Les premiers résultats enregistrés sont très encourageants et militent en faveur d’une pérennisation du dispositif de coaching. L’appréciation des cadres coachés est positive en terme valeur ajoutée dans le leadership, l’organisation du travail, la gestion du temps et des priorités, le pilotage des réunions, la délégation des activités, le management des équipes, la conduite du change- ment et la communication », se réjouit-il.
« Malgré les multiples contraintes liées aux responsabilités des bénéficiaires, le taux de participation a été supérieur à 90%. Les quelques séances ratées ont presque toutes fait l’objet de rattrapage », poursuit le ministre tout en faisant comprendre qu’il s’agit de cinq séances de coaching collectif et individuel. Le tout pour permettre d’évaluer les activités et dégager la stratégie de pérennisation d’un dispositif de coaching interne.
Une démarche de coaching qui pourrait constituer un outil efficace de renforcement de l’efficacité de l’administration pour une bonne mise en œuvre des politiques publiques.
« C’est pourquoi, dit-il, pour finir, nous envisageons : la consolidation des acquis pour les cadres bénéficiaires de ce premier programme, à travers une session de rappel en novembre 2017 et une seconde session de rappel en 2018 ; la pérennisation de la démarche du coaching, à travers notamment la formation de quelques coaches professionnels en interne et l’élargissement des cibles par la mise en œuvre de nouveaux projets à l’intention d’autres cadres. Notre projet est très ambitieux. Il est motivé par les nombreux défis auxquels nous faisons face, l’ampleur des réformes engagées avec le change- ment de paradigme dans la gestion publique et surtout la volonté du Gouvernement d’inscrire la performance au cœur de l’action publique pour bâtir une économie émergente et solidaire. »
Vendredi 12 Mai 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :