CO-ORGANISATION AFROBASKET : Pas encore de "décision officielle" selon Matar Ba


CO-ORGANISATION AFROBASKET : Pas encore de "décision officielle" selon Matar Ba
L’Etat n’a pris aucune décision officielle allant dans le sens de la co-organisation de l’Afrobasket masculin 2017 par le Sénégal, a indiqué à l’APS le ministre des Sports, Matar Ba interpellé par l’APS.

"Rien n’est officiel, aucune décision n’a été prise parce que nous n’avons reçu aucun document officiel ni de la FIBA Afrique, ni de la Fédération sénégalaise de basket ball", a précisé le ministre des Sports, annonçant une audience mardi avec le président Babacar Ndiaye.

"Je dois le recevoir en audience et nous attendons à l’occasion le document officiel de la FIBA Afrique", a-t-il ajouté. Il a souligné que les services techniques de son département pourraient donner un avis avant de transmettre le dossier à qui de droit.

Selon Matar Ba, "On ne peut pas donner un avis favorable comme ça à une demande formulée par la Fiba". Le ministre des Sports a rappelé que c’est l’instance africaine qui est en position de demandeur.

"Nous saurons en recevant le cahier des charges, ce qui est demandé, mais on ne peut rien nous imposer parce que nous ne pouvons faire qu’avec ce qu’on a", a précisé M. Ba.

Il dit avoir rappelé avoir brièvement parlé de l’Afrobasket 2017 lors d’une audience accordée au basketteur Gorgui Sy Dieng de la NBA en présence du président de la Fédération de basket.

"Il avait évoqué les difficultés de faire abriter la compétition et du grand intérêt que le Sénégal peut tirer en l’organisant", a-t-il fait savoir.

"J’avais indiqué qu’en tant que ministre des sports que je suis partant pour tout ce qui pouvait aider à tirer le basket national vers le haut", a-t-il insisté.

La Fédération sénégalaise de basket-ball a annoncé dans un communiqué samedi que le Sénégal va co-organiser avec la Tunisie le championnat d’Afrique des nations en septembre.

Le Sénégal n’abritera que deux poules sur les quatre lors de la première phase. Les deux autres joueront leurs matchs en Tunisie qui abritera aussi les quarts, demi-finales et finale de la compétition.

Dans un entretien ce lundi avec la RFM, le président Babacar Ndiaye a assuré qu’il avait eu l’accord de principe du ministre des Sports. Le Congo et l’Angola désignés en premier pour abriter la compétition ont préféré renoncer, le premier pour des raisons économiques et le second en raison de la tenue au même moment des élections législatives. 
Mardi 4 Juillet 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :