CJS : Le nouveau Président pour l’introduction d’une motion de censure qui le destituerait en cas de faute grave


Le nouveau Président du Conseil National de la Jeunesse, Khadim Diop compte inscrire son mandat à la tête de cette structure sous le signe de la bonne gouvernance. En effet, lors de la passation de service cet après midi au siège du CNJS, il a indiqué que des démarches de rupture seront introduites dans le règlement de la plateforme, dont une motion de censure pour remplacer le Président du CNJS en cas de faute grave.
« Mon mandat sera placé sous le signe de la citoyenneté et de la création de richesse pour apporter de la qualité au PSE », dira t’il.
« Sept démarches de rupture seront adoptées, parmi lesquelles « la réforme des textes du CNJS, le renforcement de l’introduction du cumul de fonctions, l’instauration de l’obligation de résultats ou la neutralité politique de la personne morale du CNJS ou alors l'instauration d’une motion de censure pour remplacer le Président du CNJS en cas de faute grave ».
 Il a aussi indiqué que leur programme s’articulait autour de 7 axes prioritaires tels que la formation et l’insertion, des jeunes, la santé, l’environnement et la protection de la nature, le sport entre autres.
La cérémonie de passation de service a été présidée par le Directeur de la jeunesse et des activités éducatives Meissa Diao.
A la tête du Conseil National de la Jeunesse depuis le 6 Août 2008, Me Aliou Sow a fait un bilan sommaire de ses réalisations.
 «J’ai  travaillé à rassembler les jeunes, à les sublimer par un plaidoyer constant pour une meilleure prise en charge de leurs besoins », a-t-il dit.
Aliou Sow d’ajouter par ailleurs, toujours évoquant son bilan, que le CNJS a créé les conditions de l’émergence de leadership partagé « qui a su nous donner des résultats en terme de promotion des jeunes », assurera t’il
« Nous avons entretenu des rapports empreints de respect et de considération avec les régimes qui se sont succédés, c’est pour vous dire que le CNJS mérite d’être l’interlocuteur privilégié de l’Etat et des collectivités locales », dira aussi M. Sow.
A la nouvelle équipe, le désormais ex-président a souhaité un mandat « d’un succès éclatant ».
Vendredi 6 Janvier 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :