CJD/Sénégal Pour des entreprises économiquement performantes, sociétalement et écologiquement responsables .

Créé en 2011, le CJDS/Sénégal, sous l’égide de son Président, Papa Landing Mané, mène des projets de sensibilisation pour la promotion et l’accompagnement des jeunes visant à impulser l’entreprenariat et le développement économique et social au Sénégal. Ceci malgré le manque de moyens financiers.


CJD/Sénégal  Pour des entreprises économiquement performantes, sociétalement et écologiquement responsables .
Promouvoir l’esprit d’entrepreneuriat au sein des universités pour la jeunesse sénégalaise, créer des entreprises performantes plus compétitives, inciter les jeunes à avoir un esprit d'initiative et de créativité, réduire le taux de chômage, accompagner des jeunes dirigeants d’entreprises à améliorer leur compétence afin de développer l’économie du pays, voilà autant d’objectifs que s’est fixés le CJD Sénégal.
Le Président national du mouvement, Papa Landing Mané, un jeune cadre dynamique, brille de par sa vitalité et son enthousiasme que sa gestuelle ne peut cacher surtout quand il parle du CJD, un réseau dont l’ambition est de « promouvoir des idées nouvelles pour rendre l'entreprise plus compétitive, sous le prisme de l’excellence ».
C’est dans ce cadre d’ailleurs, que le CJD/Sénégal va accueillir du 06 au 10 janvier 2014 le voilier « Jeunes Dirigeants » pour promouvoir  la biodiversité, après l’organisation de la première édition de la course de l’entrepreneur et de la Journée Performance Globale.


Pour promouvoir la biodiversité, les membres du Centre des Jeunes Dirigeants sénégalais (CJD/Sénégal) comptent accueillir le voilier «Jeunes dirigeants » à Dakar pour sa seule escale en Afrique subsaharienne.   L’objectif est d’emmener des scientifiques observer les évolutions de fonds marins et permettre à des chefs d’entreprises de s’investir pour préserver la planète.
« Parti de Toulon, le voilier a déjà fait escale à Monaco, il sera au Maroc du 14 au 17 décembre puis direction les Canaries, avant d’accoster sur les côtes sénégalaises. Une initiative du skipper Pierre-Yves Guennec et des Jeunes dirigeants du CJD France », explique Papa Landing Mané. Il poursuit ainsi : « Le CJD est un mouvement patronal regroupant 5.000 cadres et chefs d’entreprises dans plus de 14 pays dans le monde ».
Des sorties en mer, une conférence de presse, une conférence avec les étudiants, un déjeuner débat et un diner de gala sont, entre autres, les activités au menu du programme de cette manifestation placée sous le thème « manager dans la complexité ».
« Les enfants du Samu Social, de Special Olympics pourront faire des sorties en mer et monter dans le bateau à ces jeunes défavorisés qui n’ont jamais eu l’occasion de monter dans un bateau.
Des élèves d’écoles primaires pourront non seulement faire des sorties en mer mais aussi suivre l’évolution du bateau sur Internet et apprendre à travers les photos des animaux marins rencontrés lors de la traversée du bateau », a-t-il ajouté.


Pour faire face au faible taux de pénétration des jeunes dans le secteur de l’entreprenariat mais aussi faciliter la création de l’emploi au Sénégal, le CJD propose plusieurs solutions dont la promotion de l’esprit entrepreneurial et la création de junior entreprises au sein des universités avec la mise en place du programme Challenge Education-Entreprise.
D’ailleurs, les membres du CJDS ont lancé le samedi 29 juin 2013 à Dakar la première édition de la  Course de l’Entrepreneur.  La manifestation a rassemblé 50 équipes de trois personnes composées d’élèves, d’étudiants et d’entrepreneurs. Une compétition qui vise à inciter les jeunes à créer leur propre entreprise mais aussi de promouvoir des idées nouvelles d’entrepreneuriat  auprès des jeunes.
« Nous avons constaté que les jeunes sénégalais n’ont pas la culture d’entreprendre eux-mêmes, de prendre des risques et de créer leur propre affaire. Si nous prenons l’exemple des jeunes qui sortent des écoles de formation, ils sont souvent confrontés à des problèmes d’informations pour pouvoir créer une entreprise », a-t-il soutenu.


Pour coacher et héberger des entreprises, le CJD travaille sur la mise en place d’un « projet d’incubateur ».  Le CJD Sénégal a d’ailleurs participé à l’encadrement des jeunes développeurs d’application sous Android afin de leur permettre de mieux élaborer leur business plan.
Par ailleurs, le CJD Sénégal travaille sur le concept de "performance globale" pour sensibiliser  les dirigeants et chefs d'entreprises. Le but du projet est d’œuvrer pour l’émergence d’une nouvelle génération de chefs d’entreprise.
Pour M. Mané, la performance financière ne suffit plus pour apprécier la performance d’une entreprise. Dès lors, les entreprises doivent mesurer leurs progrès à partir d’une performance plus globale incluant, en dehors de la dimension économique, des dimensions sociales, sociétale et environnementale sans oublier la gouvernance.
Au-delà de ces projets, le CJD Sénégal, en partenariat avec le CJD International, a été le maître d’œuvre de SAGA Africa, une caravane de Dakar-Casablanca en marge du salon des entreprises et entrepreneurs africains HUB Africa. 
« Cette caravane a été pour nous l’occasion de faire partir des jeunes porteurs de projets par bus à Casablanca à la rencontre  de chefs d’entreprises, des représentants des chambres consulaires pour discuter de leurs projets mais aussi nouer des partenariats », a dit Papa Landing Mané.


Papa Landing Mané, un jeune ingénieur en Génie Chimique et Industries Alimentaires avec un DESS en Total Quality Management déborde d’entrain et d’énergie pour imprimer au CJD sa touche à lui. Le pari d’un leader.
Sa mission principale est de dynamiser le mouvement. Pour cela, il se fixe un programme stratégique sur 5 points : fidéliser les membres grâce à la formation et aux avantages et outils liés au réseau ; promouvoir le CJD et influencer la vie économique ; communiquer sur les valeurs du CJD; renforcer les partenariats ; travailler pour un programme Emploi et Université.
Ce mouvement patronal (CJD) regroupe des cadres et des dirigeants d’entreprises dans plus de 14 pays dans le monde qui  œuvrent pour un « libéralisme responsable et pour la promotion et l’appui à l’atteinte de la performance globale et responsable des entreprises ».
Selon M. Mané, le CJD préconise également, comme solutions au chômage, de travailler sur le projet d’auto entrepreneur et de mettre en place de bonnes statistiques et de réussir l’adéquation formation-emploi, pour mieux aider les jeunes chômeurs à trouver du travail.
Sous son magistère, Papa Landing Mané se met le défi d’organiser tous les mois des débats autour des sujets d’actualité et thèmes majeurs auxquels des professionnels aguerris du monde de l’entreprise seront conviés. Ces ateliers auront pour cible des élèves, des étudiants, des jeunes dirigeants d’entreprises entre autres. Une tribune offrira aux bénéficiaires des contacts avec le patronat et les décideurs.


Pour réaliser les différentes activités du CJD, les membres (35) sont confrontés à d’énormes difficultés liées à la mobilisation des moyens financiers et des sponsors capables de les accompagner dans la mise en œuvre de leur programme.
Ainsi, le CJD fonctionne sur la base des cotisations de ses membres mais aussi de ses dons.  Pour cette année 2013, les cotisations ont été fixées à deux cent mille francs CFA (200.000F) par membre, contrairement aux années précédentes où la cotisation avait été fixée à trois cent mille francs CFA (300.000F).
Malgré toutes ces difficultés, le Président du CJDS, Papa Landing Mané affirme qu’à ce jour le bilan est plutôt satisfaisant. « Nos activités ont vu la participation des autorités gouvernementales », avant d’ajouter  que : « Notre première plénière prestige a été présidée par l’ancien Ministre Délégué à l’Energie M. Ibrahima SAR et notre congrès national par l’ancien Premier Ministre de la République du Sénégal M. Abdoul MBAYE ».
Ainsi, il invite les jeunes entrepreneurs et cadres dirigeants sénégalais  à venir adhérer à cette organisation qui augure de lendemains meilleurs.
Vendredi 20 Décembre 2013
Dakaractu




Dans la même rubrique :