CISSE LO RÉCLAME 1 MILLIARD A L’ETAT ET S’ADRESSE A L’AUTRE : « Si je gêne, qu’on me demande de quitter Touba !»


CISSE LO RÉCLAME 1 MILLIARD A L’ETAT ET S’ADRESSE A L’AUTRE : « Si je gêne, qu’on me demande de quitter Touba !»
« Que les aigris meurent ! » a tonné Moustapha Cissé Lô, ce 20 juin à Touba, dans l’une de ses maisons détruites il y a un an. C’est « un mouride bon teint qui a gagné sa vie à la sueur de son front, qui aide talibés et marabouts et qui souffre, pourtant, de leur antipathie » qui a réclamé justice suite aux déboires subis il y a un an. 
Deux (même s’il dit quatre) de ses maisons ont été incendiées, un véhicule, de l’argent et de l’or, selon lui, ont été emportés. Environ 23 millions de francs… Bref, un an après jour pour jour, les malheureux incidents, l’honorable député a décidé de continuer son combat et sa cible est désormais l’Etat. Cet Etat du Sénégal qui a été bienveillant avec les assaillants à travers le commissaire et la directrice de la Sûreté Nationale, selon le député. 
 
« Ce coup est préparé contre moi. Il s’agit d’un complot ourdi, ben orchestré par des politiciens qui ont semé le désordre. Ceci est regrettable et nous remercions le Khalife Général qui a géré cette affaire d’une main de maître… Je reviens à mes propos. J’avais dit que je m’en remets à Dieu. On a détruit 4 maisons et non deux maisons. Ces maisons sont évaluées entre 500 et 600 millions de francs. On avait aussi emporté 23 millions en espèces et de l’or » a précisé le député. Il ajoute ensuite son ambition de se faire rembourser. Par qui ? - Par l’Etat, a-t-il répondu, signalant que le préjudice moral a été énorme.
 
« Je porte plainte contre l’Etat parce que c’est l’Etat qui est garant de la sécurité des personnes et de leurs biens. Je pense que je n’ai pas été assisté pendant cette période par la sécurité publique. J’ai estimé qu’elle était de connivence avec les vandales. Je ne saurais accepter que deux jours avant, les services de renseignements n’aient pas pu prendre les devants. J’ai appelé le commissaire, la directrice de la Sûreté Nationale depuis Accra qui m’ont dit qu’ils ont pris des dispositions.  L’Etat a la lourde responsabilité de réparer les dommages collatéraux et de me dédommager. Si j’ai tort, il faut m’amener vers les tribunaux. Je peux me venger. Pourquoi je ne suis pas vengé? Pourtant j’ai les moyens de riposter. Mais je ne le fais pas. Personne n’a le droit de détruire les biens de ma femme et de mes enfants! »

Moustapha Cissé Lô estime qu’il a été suffisamment lésé et délaissé alors qu’il a choisi d’être mouride depuis 1966. Pour lui, cela ne s’explique pas qu’un talibé de sa trempe ait pu subir un tel revers au nez et à la barbe de ceux qui courent derrière lui pour bénéficier de certaines largesses (passeport, argent…). S’il est tant détesté, qu’on lui demande de quitter définitivement Touba. « Cela ne me dérange pas qu’on me demande de sortir de Touba. Si on me le demande, je vends tous mes biens et je m’en vais. Je n’ai peur de personne. Je n’ai peur que de Dieu!» 
Dimanche 21 Juin 2015
Dakaractu




1.Posté par baol demba diey le 21/06/2015 14:26
pauvre Etat sur lequel on expie tout

2.Posté par Atypico le 22/06/2015 08:04
Toujours aussi arrogant, stupide et lâche ce monsieur qui met ses agresseurs sur le même plan que l'état dont il est un haut représentant en demandant que ce soit le peuple qui paye ce que ses amis rivaux mourides ont commis de dégâts tels des cailleras de cité , et même de cité pseudo sainte . C'est une honte pour tous les sénégalais !

3.Posté par joe sylla le 22/06/2015 10:27
allons y rek il n a encore rien vu SERIGNE TOUBA DOU MOROM



Dans la même rubrique :