CHEIKH TIDIANE GADIO DÉNONCE DEPUIS TOUBA : " Le Magal ne doit pas servir de plateforme aux politiciens pour régler des affaires politiques '


C'est un Cheikh Tidiane Gadio visiblement honoré d'avoir été bien accueilli par Serigne Sidi Mokhtar Mbacké, qui s'est exprimé à sa sortie d'entretien. '' Il est important de venir à Touba pour célébrer le Magal. Je suis particulièrement heureux d'avoir été reçu par le Khalife Général des Mourides qui est un homme qui symbolise le Sénégal que nous aimons, c'est à dire un Sénégal de tolérance, un Sénégal de fraternité, un Sénégal de prières, un Sénégal de compassion '', se plaira-t-il de dire. Et sans transition il se dira offusqué par la manie que les hommes politiques ont de se servir du plateau médiatique offert par le Magal de Touba pour solder leurs comptes.

L'ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal de brocarder la classe politique dans ce sens. '' C'est nous qui avions lancé l'appel l'année dernière aux hommes politiques de ne pas utiliser le magal pour régler des comptes. Nous sommes ici pour le Magal. Nous sommes venus célébrer un grand Saint. Nous sommes venus prier pour lui et pour ce qu'il a fait pour le Sénégal et pour l'Afrique'' . Cheikh Tidiane de dénoncer vigoureusement le comportement politicien de certains de ses pairs . '' Mais , précise-t-il, on peut utiliser la plateforme du Magal pour un message de paix et non pour des messages politiques ou partisans. Le Sénégal a besoin de paix et de stabilité ''.

Cheikh Tidiane Gadio invitera les Sénégalais à dépasser les clivages politiques pour relever le défi du développement économique du pays. ''  Nous avons intérêt à nous mobiliser. Nous avons besoin d'un nécessaire sursaut national pour relever les défis . Les Sénégalais sont extrêmement fatigués.  Les conditions de vie sont extrêmement difficiles. Nous ne blâmons pas seulement un régime. Nous devons nous donner la main'', dira-t-il avant de regretter la pléthore de polémiques qui gangrènent le quotidien des populations et qui émanent de la classe politique. ''  Il y a beaucoup de polémiques. Polémique sur le pétrole, polémique sur le gaz, polémique sur le fichier électoral ''.  Il fustigera le pseudo-dialogue installé et qui n'a aucun résultat probant.'' Le dialogue qui est en cours ne nous semble pas couvrir les besoins d'un dialogue national'' . Il bouclera son discours en signalant que la confection des cartes d'identité biométriques ne doit pas être payante...
Jeudi 17 Novembre 2016
Dakaractu




1.Posté par Atypico le 18/11/2016 08:15
a touba on ne fait pas de politique on ne fait que de la politique politicienne et on y vient pour séduire, acheter, flatter tous les chefaillons mourides en vue d'obtenir leur appui aux élections !

2.Posté par Deug la vérité le 20/11/2016 13:54
Boul gnou fonton dangha tchiee boukoul circulés!😋Macky Sall bamou saf sap

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016