CHEIKH BASS AU NOM DU KHALIFE : " Je n'ai jamais interdit qu'on vote à Touba... Quiconque réveille la violence en souffrira plus... "


Une déclaration du Khalife Général des Mourides transmise aux Sénégalais et plus précisément aux disciples Mourides à 24 heures des joutes législatives ! Serigne Sidi Mokhtar a semblé vouloir battre le fer pendant qu'il est encore chaud et apporter des précisions ou rectificatifs par rapport à certaines rumeurs qui ont circulé, lui prêtant une interdiction de vote dans Touba adressée aux populations locales. Rien de cela n'est, aura tenu d'emblée à préciser le porte-parole du Khalife au nom et pour le compte de ce dernier.

Face à la presse dans la Résidence Khadim Rassoul, Cheikh Bass de faire une précision de taille." Ce message est adressé à l'ensemble de la communauté Mouride mais aussi aux musulmans et Sénégalais qui choisiraient de suivre ses recommandations. Ce sera, en partie, un répétition de ce que tout le monde sait déjà, mais la répétition permet à tout un chacun de se rappeler ce qui est déjà établi comme principes''. 

Cheikh Bass de poursuivre et d'aller dans le vif du sujet. ''Le Khalife dit qu'il n'a jamais interdit aux populations d'aller voter. C'est un devoir civique qui appartient aux personnes individuellement. Ces prédécesseurs n'ont jamais interdit aux populations d'aller voter dans Touba. Lui aussi ne le fera jamais par respect aux libertés individuelles. Quiconque le désire peut aller s'acquitter de ce droit. ''

''Toutefois, précise cheikh Bass, il n'aimerait pas que les joutes se passent dans la violence. ''  Serigne Sidi Mokhtar Mbacké de se féliciter du déroulement plus ou moins pacifique de la campagne conformément à son souhait exprimé préalablement. '' Les recommandations déjà faites par rapport à la sérénité requise lors de la campagne électorale ont été suffisamment respectées. Il s'en réjoui et félicite  les différents acteurs de la scène politique de s'être correctement acquittés de ce ndiguël. Quiconque réveille la violence en souffrira d'abord et plus que les autres. Cultiver la paix est un devoir musulman, réveiller la violence est un péché grave! '' Il remerciera en passant la dahira Safinatoul Amane.


À CEUX QUI CIRCONSCRIVENT LE NDIGUËL DU KHALIFE
Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre Mbacké d'ajouter, en son nom propre, que le respect du ndiguël est salutaire mais point obligatoire, insinuant que '' qui sème le vent récolte la tempête. '' Ainsi se permettra-t-il de confier " qu'il n' y a aucune sanction de prévue contre ceux qui outrepassent les ndiguëls. L'acceptation d'un ndiguël relève de la volonté personnelle de celui à qui ce ndiguël est destiné. " 


Le chef religieux de rappeler les différentes conduites adoptées par Serigne Fallou, Serigne Abdou Lahad Mbacké et Serigne Saliou Mbacké. Il insistera sur ce dernier surtout par rapport à l'histoire des écoles françaises que certains avaient souhaité installer dans la cité Mouride.

Je pardonne à tout le monde. Que personne ne vienne raconter ce qu'on dit de mal de moi ailleurs. C'est ma position qui fait queje sois à portée des critiques. Je ne vendrais pas la confrérie Mouride sachant qu'il n'y aurait que moi qui en sortirait perdant. De Wade à Macky, rien des propos que j'ai tenus à leur endroit, rien n'a été dit sur un simple coup de tête. Nous n'élevons jamais notre voix pour satisfaire à des calculs quelconques! ''
Samedi 29 Juillet 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :