CENTRAFRIQUE : Les rôles qu’occuperont les casques bleus sénégalais

Assurer la sécurité à l’approche des élections de décembre et de la visite du pape François, prévue les 29 et 30 novembre.


CENTRAFRIQUE : Les rôles qu’occuperont les casques bleus sénégalais
C’est l’objectif des responsables de l’ONU en République centrafricaine (Minusca), qui vont accueillir dans les prochains jours 300 Casques bleus sénégalais en renfort. Ces derniers font partie d’une force de réaction rapide de la mission de l’ONU en Côte d’Ivoire.
Sur place pendant huit semaines
Ils seront déployés pour une durée de huit semaines et arriveront sur place dès que le Conseil de sécurité aura donné son feu vert, a précisé le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric.
Le représentant adjoint britannique Peter Wilson, dont le pays préside le Conseil en novembre, a souligné « le niveau particulièrement inquiétant des violences » récentes en Centrafrique et leur « caractère de plus en plus inter-communautaire ».
Des premiers drones seront déployés
La semaine dernière, un Casque bleu camerounais avait été tué dans la ville de Batangafo, à 400 km au nord de la capitale Bangui, à la suite de violences entre des hommes assimilés aux milices majoritairement chrétiennes anti-balaka, d’une part, et d’autres assimilés à l’ex-Séléka, une coalition hétéroclite à dominante musulmane.
En plus des forces sénégalaises, près de 750 soldats égyptiens et 140 policiers mauritaniens devraient venir renforcer les rangs de la Minusca, qui prévoit aussi de déployer ses premiers drones de surveillance au-dessus de Bangui.
20minutes.fr
Mardi 17 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :