CBV : « Fou malade » risque deux mois ferme de prison


CBV : « Fou malade » risque deux mois ferme de prison
Poursuivi pour coups et blessures volontaires, Malal Talla , alias “Fou Malade”, qui a fait l’objet d’une plainte déposée par les rappeurs Mahali Kane et B-Boy a été jugé, hier, par le tribunal départemental de Guédiawaye.
Un procès au cours duquel le procureur a requis 2 mois ferme contre le rappeur pour avoir été coutumier des faits.
Rappelons que les faits qui sont reprochés à Mala Talla ont eu lieu lors de la tournée du ministre de la Culture et de la Communication, M'bagnick N'diaye à Guédiawaye. Ce jour, Mahali Kane avait affirmé au ministre de la Culture que le centre G Hip Hop, situé à Guédiawaye, est géré par un groupe de personnes alors qu’il a été implanté pour le public.
Ces propos n’ont pas été plaisants à « Fou malade » et Cie qui, se sentant indexés, vont abreuver d’injures l’auteur des accusations.
Et encore, Mahali Kane et Mounirou Bâ, animateur à Walf tv seront passés à tabac par le  groupe de “Fou malade”. C’est alors que des plaintes seront déposées devant le délégué du procureur du tribunal départemental de Guédiawaye.
Devant la barre, hier, Mahali a déclaré avoir été battu par “Fou Malade” et sa bande. Il réclame ainsi 200.000 francs de dommages et intérêts car ayant subi des blessures qui lui ont valu une incapacité de travail de 10 jours.
Mounirou Bâ, lui, fait savoir que c’est la deuxième fois que “Fou Malade” l’agresse. Il dit toutefois ne rien réclamer en guise de réparation mais  veut juste que le rappeur le laisse en paix.
Prenant la parole, le Procureur de soutenir que Malal Talla est coutumier des faits. A cet effet, il rappelle que le rappeur a eu plusieurs fois des contentieux judiciaires. D’abord en 2012, il avait tabassé le rappeur Gaston ce qui lui avait valu une peine de prison.
Et  récemment, il avait été arrêté par la police de Guédiawaye après avoir taxé les hommes de tenue de corrompus. A cet effet, il estime que Fou-malade est coutumier des faits et a requis 2 mois ferme contre lui.
Le juge a mis l’affaire en délibéré jusqu’au 5 août prochain.
 
Jeudi 23 Juillet 2015




Dans la même rubrique :