DAKARACTU.COM

Dakaractu - CAN 2017

CAN 2017 - PROGRAMME DU JOUR

L’amitié Sino Gabonaise - Libreville - Dimanche 5 février 2017 à 19:00

Deuxième phase - Finale

 

Egypte

 

1

 

Terminé

 

2

 

Cameroun

Mohamed EL NENY 22'

 

Nicolas NKOULOU 59'

Vincent ABOUBAKAR 88'


CAN 2017 : l'effervescence monte au Gabon

Vendredi 13 Janvier 2017 - 11:42

A 24 heures du coup d’envoi de cette 31e édition de la Coupe d’Afrique des nations, qui se déroule au Gabon, les habitants de Libreville sentent la ferveur augmenter graduellement. Les supporters, bien que méfiants par rapport aux adversaires, voient leur équipe réussir une belle compétition, et même pour certains, la gagner.


La Coupe d’Afrique des nations s’ouvre ce samedi 14 janvier à Libreville avec la rencontre qui va opposer le Gabon, pays hôte, et la Guinée-Bissau qui participe pour la première fois à cette compétition. Entre optimisme et scepticisme, les opinions varient entre les Gabonais.

La fierté d’organiser la CAN

Pour la première fois de son histoire, le Gabon organise seul une CAN après avoir partagé l’organisation en 2012 avec la Guinée équatoriale. Une compétition importante pour les fans de football. « C’est une fierté pour le pays, c’est une fierté d’organiser cette CAN. On est là pour la soutenir. Je vais me procurer des billets pour le match d’ouverture, il faut que j’y sois. Je pense que le stade sera plein, car nous sommes des supporters de football. On est là pour supporter les "Panthères". Je vois notre sélection en finale », assure Pierre, supporter gabonais.

Les supporters sont confiants mais ils voudraient également que tout le monde soit impliqué. « J’aimerais que tous les Gabonais puissent aller au stade, qu’ils supportent l’équipe nationale. J’aimerais que notre pays soit bien considéré du côté sportif », déclare Jeff, supporter gabonais. Une autre habitante de Libreville surenchérit : « On trouve cette CAN assez calme assez simple. On ne la vit pas encore comme il le faut », admet Laïka.

Cependant tous les Gabonais ne sont pas forcément satisfaits de recevoir cette compétition, à cause du coût élevé investi pour recevoir l’épreuve de la Confédération Africaine de football (CAF). « Je m’en fiche de la CAN. Le pays a des problèmes financiers, le président sait que le pays ne va pas bien, et il organise une épreuve qui va coûter 500 milliards de francs CFA. Il n’y a pas d’écoles par exemple, et puis on l’avait déjà organisé en 2012 », souligne Emmanuel, un habitant de Libreville.

Le Gabon, champion d’Afrique

Les espoirs sont grands quant à une bonne prestation du pays hôte, qui pourrait remporter la compétition. « Le Gabon jouera la finale face au Cameroun. La sélection gabonaise a toujours battu le Cameroun dans ce genre de compétition », affirme Pierre, un habitant de Libreville. Pour arriver en finale, la sélection devra s’appuyer sur ses meilleurs joueurs et la star de l’équipe gabonaise est toute trouvée. « On attend beaucoup de notre meilleur joueur, Pierre-Emerick Aubameyang. C’est lui le meilleur élément de notre sélection », déclare Jeff, qui travaille au sein de l’organisation de l’épreuve.

Toutefois, d’autres supporters ne sont pas du même avis. « Je vois le Ghana et la Côte d’Ivoire en finale, comme en 2015. On sent que les deux pays ont quelque chose en plus que les autres n’ont pas », assure Jackson, un fan gabonais. Pour les supporters venus d’autres pays pour assister à la compétition, le vainqueur ne sera pas le pays qui reçoit cette CAN. « Je vois le Sénégal gagner ou peut-être le Ghana. La CAN, c’est une bonne chose, c’est la paix. En Afrique, il faut la paix. Tout le monde doit se lever et aller soutenir les joueurs de toutes les équipes », souligne Abdou, un béninois qui habite Libreville.

Il ne reste plus que 24 heures à attendre avant de se plonger pendant presque un mois au cœur de la Coupe d’Afrique des nations. En 2015, ce sont les « Eléphants » de la Côte d’Ivoire qui ont remporté le trophée.


Dakaractu



Dakaractu - CAN 2017


SUR FACEBOOK

LES DERNIÈRES NEWS DAKARACTU

SUR TWITTER
Dakaractu : Ministère de l’environnement : Bibi Baldé fait son bilan et liste les défis qui... https://t.co/xdjyNvacKT https://t.co/U8sbXy6AT5
Vendredi 22 Septembre - 01:05
Dakaractu : La politisation du milieu scolaire dénoncée par le CUSEMS: Le Cusems après avoir donné... https://t.co/7gpDab43x2 https://t.co/X2Uq9XxFz9
Vendredi 22 Septembre - 01:00
Dakaractu : Environnement : Le Dr Mame Thierno Dieng attend un engagement du personnel dans... https://t.co/kjOdfEEAzz https://t.co/EvVfTTPp3v
Vendredi 22 Septembre - 01:00
Dakaractu : Après une année scolaire stable, le Cusems brise le silence https://t.co/WwWvfZMYgm https://t.co/u70omCxctO
Vendredi 22 Septembre - 00:20
Dakaractu : LOUGA / Des acteurs de la filière Niébé à l'école de la maîtrise des techniques... https://t.co/nPzPc69att https://t.co/YRQA9SpiH0
Jeudi 21 Septembre - 23:25
Dakaractu : Précisions sur « l’incendie » à l’Aéroport LSS: Ce jeudi matin quelques sites... https://t.co/dJfNJj7DEf https://t.co/TpjIZGf4KI
Jeudi 21 Septembre - 23:25
Dakaractu : Cédant le Tourisme à Mame Mbaye Niang, Maïmouna Ndoye Seck égrène son chapelet de... https://t.co/75H8NB72sn https://t.co/bW4DbJ3Zri
Jeudi 21 Septembre - 22:25
Dakaractu : Émergence des économies ouest africaines : Dakar abrite une rencontre pour la prévention... https://t.co/XfaqzJ9JcU https://t.co/w7qXNp4aI7
Jeudi 21 Septembre - 22:15
Dakaractu : Yaya Abdoul Kane : " Mon action sera inscrite dans la continuité et l'innovation ": Yaya... https://t.co/AfcI4QZKuB https://t.co/eQszHhoAyA
Jeudi 21 Septembre - 22:00
Dakaractu : Diouf Sarr à Yaya Abdoul Kane : " Beaucoup de défis restent encore à relever ":... https://t.co/0Jtz6DiVVq https://t.co/iFjKS2oj3D
Jeudi 21 Septembre - 21:50