CAN 2015 : Une victoire précieuse des "Lions"


CAN 2015 : Une victoire précieuse des "Lions"

In extrémis, le Sénégal a arraché les trois points de la victoire pour ce premier match du groupe C, face aux Black Stars du Ghana.  Durant une première mi-temps plutôt quelconque, les joueurs sénégalais ont manqué de verve et semblaient tétanisés par la pression de ce premier match. Ils étaient amorphes et sans  aucune agressivité et s’y ajoutent l’imprécision, les légèretés  et les pertes de balle pour finir de faire peur à tous les sénégalais.
Cependant en regardant l’équipe ghanéenne, il était évident que même une équipe sénégalaise  moyenne pouvait remonter le score et ravir la victoire au Ghana. Pour ce faire, il fallait juste jouer vite et précis, mais surtout mettre de la vitesse et de l’agressivité sur le porteur du ballon pour bloquer les attaques ghanéennes.
C’est ce qui s’est passé en deuxième période où l’on a constaté que les Lions ont hissé le niveau de jeu en allant à la conquête du ballon. Ils ont confisqué le ballon et neutralisé leur adversaire pour faire le siège dans le camp ghanéen.  Ainsi  l’égalisation n’a pas tardé et il restait à sécuriser le match d’abord et ravir ensuite la victoire ; ce qui s’est réalisé à la 93 ème minute.
Maintenant les gosses ont dû  comprendre et se rendre compte  qu’au -delà du talent, c’est le mental et l’engagement qui gagnent une compétition.
En ce qui concerne l’aspect tactique, il semble important de ne pas chambouler notre philosophie de départ basée sur un 5-4-1 de base. D’abord, parce que très certainement la préparation s’est certainement bâtie autour de ce schéma et c’est important de rester dans la constance pour  imposer une force de caractère, marque de dépôt des grandes équipes. Il conviendra par la suite d’ajuster quand il le faudra, comme cela s’est passé en seconde mi-temps. 
Ensuite, dès l’instant que les joueurs adhèrent à ce schéma directeur et les stratégies mises en place, c’est en cours de compétition que l’assimilation se fera avec des ajustements et réglages à bon escient allant du choix des  joueurs  aux questions de repositionnement.
Enfin, il est hyper important de demeurer concentré et serein et de se convaincre qu’à la suite d’une victoire, il est défendu de verser dans l’euphorie, tout comme il est interdit de s’effondrer à la suite d’une défaite (Dieu nous en garde!).
Au demeurant, il appartient à l’entraîneur de faire tous les réglages nécessaires  et d'opérer les changements judicieux pour une CAN réussie. L’entraineur a toujours raison jusqu’à preuve du contraire.
PLK Papis, Mamadou Sellé Mbaye, Mame Bara Nguirane, envoyés spéciaux en Guinée Equatoriale
Mardi 20 Janvier 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :