CAN 2015 : Jour de vérité ce lundi


CAN 2015 : Jour de vérité ce lundi
 La Confédération africaine de football (CAF) fera connaître ce lundi sa décision concernant la demande du Maroc de reporter à une date ultérieure l'organisation de la CAN 2015, en raison de l'épidémie Ebola qui a fait plus de 4500 morts principalement en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

La CAF est appelée à communiquer sa décision à l'issue d'une nouvelle rencontre avec les autorités marocaines qui avaient adressé, début octobre, une demande officielle de report à l'instance dirigeante du football africain.

La partie marocaine avait motivé sa décision par les risques de contamination que pourraient encourir les populations marocaines mais aussi les nombreux spectateurs de la CAN.

Le Maroc avait dépêché mercredi dernier une délégation à Yaoundé (Cameroun) chez le président Issa Hayatou, dans le but de convaincre la CAF.

Si officiellement aucune décision n'a pas été prise, un journal marocain, citant une source anonyme, avait fait état d'un accord de principe entre les deux parties pour un report de la CAN 2015 en juin 2015 ou en janvier 2016.

Une information démentie par le service de communication de la CAF qui a réuni ce dimanche son Comité exécutif à Alger.

En attendant, la plupart des pays annoncés pour prendre la relève du Maroc, en cas de désistement, ne semblent plus dans des dispositions favorables, à l'exception du Nigeria, en conflit ouvert avec la FIFA, suites à des élections controversées des instances en charge de la gestion du football nigérian.

Toujours est-il que le Maroc, même après avoir demandé le report de la compétition, continue à abriter les matchs de l'équipe de Guinée qui n'est pas autorisée à recevoir dans son pays, à cause de l'épidémie mortelle.

Mieux, Royal Air Maroc, la compagnie nationale marocaine, continue de desservir aussi bien Conakry que le Liberia et la Sierra Leone, les deux autres pays durement par l'épidémie.

Une décision qui, selon un communiqué de la RAM publié en août dernier, ''s'inscrit dans la politique de solidarité fraternelle qui lie le Royaume aux pays frères d’Afrique (...)''.

Elle reflète dans le même temps "le sentiment d'appartenance à une communauté continentale solidaire dans les périodes heureuses, mais aussi dans les circonstances difficiles'', indique la compagnie marocaine.
Lundi 3 Novembre 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :