CAN 2015 Guinée Equatoriale – République du Congo 1-1

Pour cette première journée de la trentième coupe d’Afrique des nations Guinée Equatoriale 2015, le match d’ouverture a opposé le pays hôte à la république du Congo dans le magnifique stade de Bata devant un public nombreux et bruyant tout acquis à la cause du « Nzalang Nacional »
A 17h (heure locale ) le coup d’envoi sifflé par l’arbitre gambien Bakary Gassama lance l’équipe équato-guinéenne à l’assaut des congolais. Il n’y a pas eu de round d’observation et durant toute une mi-temps les joueurs de la Guinée Equatoriale, dans une formule bien assimilée de 4-5-1 en phase de reconversion défensive qui se transformait rapidement en 4-3-3 au moment du redéploiement offensif. Auparavant la défense assurait avec précision la relance et l’appui au milieu de terrain qui facilitait la supériorité numérique dans l’interligne.
A ce jeu et malgré la densification du milieu congolais, ils ont confisqué le milieu de terrain avec une parfaite maîtrise collective évoluant indistinctement en triangle mobile et en losange et donnaient le tournis à l’adversaire. Pour parfaire ce collectif la mobilité offensive et l’emprunt judicieux des couloirs extérieurs par les excentrés ont fini par installer la terreur dans la défense congolaise. L’équipe de notre ami Claude Leroy était prise au collet et menée au score depuis la seizième minute. Durant toute la première mi-temps le Congo est acculé, harcelé et subit la loi des locaux qui pouvait tranquillement aller à la pause avec un score au moins de deux buts à zéro.
Il fallait craindre le pire pour cette équipe de coach Leroy d’une part mais d’autre part l’on se posait la question de savoir si les « zlang » n’allaient pas faire les frais d’autant de débauche d’énergie.
Cette remarque allait se justifier tout au début de la seconde mi-temps et les congolais progressivement prennent la mesure de leurs adversaires et mettent le pied sur le ballon.
Cependant ils buttaient sur la bonne organisation des équato-guinéens qui ne rompaient pas mais laissaient des espaces. Au bout de soixante-dix minutes de jeu les locaux laissent la main aux visiteurs et procèdent par des contre attaques mal négociées et le capitaine et avant centre se faisait piéger par la parfaite remontée de la défense congolaise.
Leroy apporte du sang neuf et installe le siège dans la moitié de terrain des « nzalang » mais les diables se montrent maladroits parfois et buttent aussi sur l’excellent gardien de but Felipe Ovono Ovono. Ils finissent tout de même par égaliser à la 86ème minute et ont failli réaliser le parfait hold-up à la 89ème minute. Les locaux ont terminé le match sur les genoux du fait de leur manque d’expérience et risquent de regretter d’avoir laissé un point dans cette première confrontation.
Il convient en définitive de retenir la bonne qualité de jeu des deux équipes qui ont eu chacune sa mi-temps. Du côté des individualités qui ont émergé dans cette partie nous retenons le numéro 21 Essong (GE) le numéro 11 Balboa (GE) le numéro 15 Salvador et le gardien de but Ovono Ovono.
PLK Papis


Dimanche 18 Janvier 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :