CAN 2013 : le PM réjoui par la forte présence ouest-africaine au second tour

Le Premier ministre Abdoul Mbaye s'est réjoui vendredi à Dakar de "la forte présence" des équipes de l'Afrique de l'ouest au second tour de tour de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2013, signe selon lui d'une vitalité du football dans la zone ouest-africaine.


CAN 2013 : le PM réjoui par la forte présence ouest-africaine au second tour
 
S'exprimant en marge du tirage au sort des 16-èmes et 8-èmes de finale de la coupe de la Ligue, le chef du gouvernement sénégalais a déclaré que cette "forte présence" des équipes ouest-africaines au second tour de la CAN sud-africaine (19 janvier-10 février) démontre la vitalité du football dans la sous-région.
 
Sept sélections nationales ouest-africaines figurent parmi les huit équipes présentes en quarts de finale de la CAN 2013. Il s'agit du Burkina Faso, du Cap-Vert, de la Côte d'Ivoire, du Ghana, du Mali, du Nigeria et du Togo.
 
Citant l'entraîneur algérien, le Français d'origine bosniaque Vahid Halilodzic, M. Mbaye a soutenu que cette forte présence préfigure une suprématie de l'Afrique de l’ouest sur le football continental.
 
Le Premier ministre a tout de même fait part de ses regrets concernant l'absence du Sénégal à ce rendez-vous continental, soulignant que les difficultés auxquelles le football local se trouve confronté expliquent peut-être cela.
 
S'adressant au président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP), Saer Seck, aux présidents et représentants de clubs sénégalais, Abdoul Mbaye les a invités à créer des conditions "pour dépasser les performances erratiques".
 
Il faut arriver "à maintenir la qualité sur la durée", a-t-il dit, insistant sur la nécessité d'une meilleure organisation des clubs et d'une bonne politique en matière d'infrastructures sportives.
 
Il a cependant relevé que ce travail, "pour accrocher le wagon des meilleures sélections africaines, ne peut se faire qu'en extirpant la violence des manifestations sportives". 
 
Abdoul Mbaye faisait ainsi référence aux violences ayant émaillé la rencontre Sénégal-Côte d'Ivoire du 13 octobre dernier, qui ont valu la suspension du stade Léopold Sédar Senghor pour une année.

APS




Vendredi 1 Février 2013
Notez


1.Posté par mame boye le 01/02/2013 16:31
du nouveau sur skype vous voulez connaitre votre avenir ajoutez moi la.voyante89 merci

2.Posté par kocc le 01/02/2013 18:25
Et l'unité africaine?

3.Posté par zedone le 01/02/2013 23:36
ya gnakk khorommmm wayyyyyyy



Dans la même rubrique :