CAMBRIOLAGE DE LA MAISON DES AÏDARA À NORD-FOIRE : Le Chef de la bande de malfrats encourt 3 ans ferme, la copine de la partie civile, membre du gang

Le Chef de gang des malfaiteurs qui ont cambriolé la maison des Aïdara, sise à Nord Foire, a comparu, hier, à la barre du tribunal de Grande instance de Dakar. Poursuivi pour association de malfaiteurs et vol en réunion, il risque 3 ans de prison ferme. Ses acolytes, en fuite, restent toujours introuvables. Le plus grave dans cette histoire, c’est que la petite amie de la partie civile, Adja Coura Seck, une mineure de 16 ans, fait partie du gang des cambrioleurs.


CAMBRIOLAGE DE LA MAISON DES AÏDARA À NORD-FOIRE : Le Chef de la bande de malfrats encourt 3 ans ferme, la copine de la partie civile, membre du gang
3 ans de prison ferme, c’est la peine que risque Cheikh Mouhamadou Lamine Samb, attrait, hier, à la barre du tribunal de Grande Instance de Dakar pour les faits d’association de malfaiteurs et vol en réunion. Ce génie électrique qui s’est mué en agresseur va passer la fête de la Tabaski en prison d’autant qu’il sera fixé sur son sort le 10 novembre prochain. Les débats d’audience ont révélé que les faits dans lesquels le nommé Cheikh Mouhamadou Lamine Samb, célibataire sans enfant, s’est enchevêtré, remontent au 19 mars 2015. Ce jour-là, le prévenu et ses cinq acolytes dont une fille mineure du nom d’Adja Coura Seck, ont toqué à la sonnerie de la maison du commerçant Thierno Aïdara.
Sur ces entrefaites, le frère cadet de ce dernier, en l’occurrence Alpha Aïdara, est allé ouvrir la porte. Une mauvaise surprise. Il ne savait pas que ce sont des bandits qui sont venus visiter la maison. Il a été, sans problème, ligoté des pieds et des mains avant d’être jeté dans les toilettes. Le commerçant qui, pendant ce temps, faisait sa sieste dans le salon, en a pris également pour son grade.
Les bandits l’ont réveillé avant de le bastonner. Après qu’ils ont pris à partie les deux frères, Cheikh Mouhamadou Lamine Samb et son gang ont dévalisé la maison. Ils ont emporté des téléphones portables, des télévisions écrans plats et des ordinateurs de dernier cri. Pis, ils ont réussi à emporter la somme de 4,7 millions de francs CFA qui a été gardée dans une armoire. La domestique, qui n’avait pas été inquiétée par les bandits car s’étant cachée dans la cuisine, a réussi à alerter la police. Mais, avant l’arrivée des limiers, les malfrats avaient réussi à s’enfuir. Et, dans leur fuite, ils avaient emporté le véhicule 4x4 du commerçant qui a été stationné dans la cour de la maison.
Roulant à vive allure, ils ont malheureusement fait un accident à la hauteur de la Brioche Dorée de Nord Foire. Et laisseront la voiture sur place avant de prendre leur jambe à leur cou pour se tirer d’affaire.
Après avoir repris ses esprits, Thierno Aïdara est allé déposer une plainte contre X à la Division des investigations criminelles (DIC) pour association de malfaiteurs et vol en réunion.

La copine de la partie civile, une mineure de 16 ans, fait partie du gang des cambrioleurs

L’enquête menée par les éléments de la DIC a permis de mettre la main sur la jeune fille Adja Coura Seck. Cette dernière, mise au feu roulant des questions, a expliqué dans les moindres détails ce qui s’est passé.
D’emblée, elle s’est présentée comme la petite amie du commerçant Thierno Aïdara. A l’en croire, ils sortaient ensemble et elle connaissait très bien sa maison. Elle ajoute avoir indiqué à Cheikh Mouhamadou Lamine Samb et ses acolytes la maison des Aïdara. Elle était d’ailleurs cachée dans un coin du quartier et faisait le guet. Et, après avoir commis leur forfait, ils se sont réfugiés dans leur appartement qu’ils avaient loué à Keur Massar.
Selon elle, la bande, après l’accident, est allée voir un charlatan afin que celui-ci prie pour la réussite des prochains coups. La poursuite des investigations a permis d’arrêter celui qui est dépeint comme le chef du gang en l’occurrence le sieur Samb. Qui, lors de ses premières déclarations, avait avoué les faits qui lui sont reprochés. Mais, devant le magistrat instructeur, il est revenu partiellement sur ses propos. Il soutenait s’être rendu au domicile des frères Aïdara pour faire des remontrances à Thierno Aïdara qui maltraitait la jeune fille Adja Coura Seck qu’il considérait comme sa petite sœur.
A la barre du Tribunal de Grande Instance de Dakar, le prévenu a reconnu les faits qui lui sont reprochés avant de jeter tout le tort à ses acolytes. A l’en croire, il s’est rendu à la maison de Thierno Aïdara pour le raisonner afin qu’il arrête de maltraiter Adja Coura Seck. Mais, dit-il, alors qu’il était en train de discuter avec le commerçant, ses camarades en ont profité pour voler les ordinateurs, les télévisions et la somme de 4,7 millions de francs CFA.
Pour ce qui est du véhicule, il soutient l’avoir pris pour pouvoir échapper à la police. «J’ai commis l’erreur la plus fatale de ma vie, je regrette mon acte et je demande pardon», a finalement dit M. Samb après qu’il a été acculé de questions par le maitre des poursuites qui était déterminé à lui tirer les vers du nez.
Faisant ses réquisitions, le représentant du ministère public, après avoir indiqué que les faits pour lesquels le prévenu est attrait à la barre ne souffrent d’aucune contestation, a requis 3 mois de prison ferme. Les avocats de la défense, Mes Assane Dioma Ndiaye et Ibrahima Mbengue ont joué la carte de l’apaisement. Le juge Maguette Diop n’a pas donné le verdict sur siège. Il a mis l’affaire en délibéré. A noter que la mineure Adja Coura Seck sera jugée devant le tribunal pour mineur.
Vendredi 9 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :