C'est Talla Sylla qui a proposé le prix Nobel de la paix à Me Wade en contrepartie de son retrait


C'est Talla Sylla qui a proposé le prix Nobel de la paix à Me Wade en contrepartie de son retrait
DAKARACTU.COM  Il y a quelques jours, le chef de l'Etat déclarait que certains membres de l'opposition lui avaient proposé de le soutenir pour l'obtention du prix Nobel de la paix dans le cas ou il ne se représenterait pas. Au cours d'une visite à Guédiawaye, Talla Sylla, candidat déclaré à la présidentielle, a affirmé être le rédacteur de cette proposition. Le journal le Pop rapporte ses déclarations: "C'est moi qui avais écrit cette lettre. Je voulais qu'on lui donne le prix Nobel pour qu'il évite de mener le pays dans le chaos car ce que je ressens pour le Sénégal est de mauvaise augure. Si je dis qu'on donne à Wade le Nobel, ce n'est pas parcequ'il le mérite mais c'est juste pour qu'il y ait  la paix au Sénégal...", a-t-il précisé. 
Lundi 19 Décembre 2011




1.Posté par Jombaniaw le 19/12/2011 13:24
J'ai remarque depuis quelques temps Talla Sylla tient des propos contradictoires. De part le passe ses predictions et ses propositions etaient pertinentes, mais maintenant on dirait qu'il a un peu perdu le nord! Recemment, il demandait qu'on fasse un referendum sur la condidature de Wade, ensuite il etait contre les manifestations du 23 juin, maintenant il propose a Wade de renoncer a sa candidature en echange du prix nobel de la paix! Talla n'est-il pas victime des sequelles des coups de marteaux qu'il a recu?? En tout cas, moi j'ai de plus en plus du mal a le suivre. J'ai commence a jeter la poubelle ses propositions!!!

2.Posté par zorg le 19/12/2011 15:01
cet homme est un idiot

3.Posté par elkondor le 19/12/2011 15:36
En vertu de quelle loi se permet il de raconter de telles inepties ? Il est qui pour proposer le prix Nobel à wade ?

4.Posté par ndiol le 19/12/2011 16:00
Arrêtez de raconter des contresvérités. Talla SYLLA est un homme cohérent. Le jef jel est membre du M23 et Talla a participé aux manifestations à Généve. Pour la proposition de Wade au Nobel, lisez le Populaire qui avait publié un article assez complet sur les véritables motivations.

5.Posté par moses le 19/12/2011 16:52
j'ai remarqué que talla a changé de discours on dirait une girouette

6.Posté par jefjelinfos le 19/12/2011 17:12
PRIX NOBEL DE LA PAIX 2011 : Comment Talla Sylla a ruiné l'image de Me Wade auprès du Comité Nobel

populaire du Samedi 8 Octobre 2011
Le prix Nobel de la paix 2011 a été décerné, hier vendredi, à trois femmes : deux Africaines Ellen Johnson Shirleaf, présidente du Libéria et sa compatriote Leymah Gbowee et la Yéménite Tawakkul Karman. Cela au grand dam du président de la République du Sénégal. Me Wade qui convoite cette distinction qui aurait été le couronnement de sa vie après avoir reçu nombre de distinctions à travers le monde dont le prix Houphouët-Boigny.
Malheureusement pour lui, le Comité Nobel a été plus charmé par le combat des trois femmes ainsi primées que celui de Wade. Le président sénégalais a d’ailleurs été l’objet d’une campagne épistolaire que l’un de ses plus irréductibles opposants a faite auprès du Comité Nobel, mais aussi de la France et des Etats-Unis. En effet dans une lettre datée du 6 août 2011 et adressée à Geir Lundestad, Secrétaire permanent du Comité Nobel Norvégien, Directeur de l'Institut Nobel Norvégien, avec ampliation à la France et aux États-Unis, Talla Sylla y vilipende Me Wade.
Pourtant l'objet de ladite missive est «Parrainage de la candidature de Maître Abdoulaye Wade, président de la République du Sénégal pour le prix Nobel de la paix». Un véritable parrainage-piège dans la mesure où l'auteur de «Ablaye Abal gnu» fait tout simplement le procès du Secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (Pds).
«Wade n'est ni un Nelson Mandela ni même un Amadou Toumani Touré»
«Monsieur le Secrétaire permanent, le président Abdoulaye Wade n'a pas, loin s'en faut, contribué au 'rapprochement des peuples'. Ses déclarations et actes de nature à semer les graines de la division au sein de son propre peuple sont, même, de notoriété publique. Nous ne lui connaissons pas d'initiatives ayant contribué ’à la suppression ou à la réduction des armées permanentes', 'à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix'. Il n'est ni un Nelson Mandela par la dimension historique ni même un Amadou Toumani Touré dit ATT par la générosité d'âme», lit-on dans la lettre susmentionnée. Le candidat de Bennoo Taxawal Senegaal à la présidentielle de 2012 de relever : «Ce n'est donc pas par ignorance des volontés définies dans le testament d'Alfred Nobel que je parraine sa candidature, du reste forclose (la date limite du 1er février pour 2011 étant largement dépassée), au prix Nobel de la paix».
Dans la même lancée, Talla Sylla fait remarquer aux destinataires de sa lettre : «Des nuages lourds s'amoncellent au-dessus de nos têtes, depuis l'annonce de sa candidature à un troisième mandat à la présidence de la République du Sénégal. Sa volonté, soutenu par des partisans soucieux de préserver des privilèges, se heurte à la détermination des forces vives à s'opposer à la violation de la Constitution du Sénégal. Notre pays est assis sur un immense baril de dynamites. Les menaces crédibles et risques réels de déflagration devraient suffire à convaincre de l'opportunité d'un 'repêchage' et d'une prise en compte de nos craintes légitimes. La paix a un coût et elle est peut-être à ce 'prix'».
«Il faut prendre au sérieux la volonté de ce Monsieur de rester dans les ‘langues de la postérité'»
M. Sylla ne manque pas de souligner : «J'invite même les 241 prétendants du cru 2011 -188 individus et 53 organisations- en lice pour recevoir la prestigieuse récompense à se désister en faveur d'un vieil homme de quasiment 90 ans, afin de favoriser la préservation de la paix au Sénégal et partant dans la sous-région ouest africaine. Nous en avons si besoin après la douloureuse et malheureuse expérience ivoirienne».
Faisant dans l'ironie noire, Talla Sylla écrit en outre : «Une réponse positive en octobre, par ailleurs huitième anniversaire de la tentative d'assassinat dont j'ai été victime le 5 octobre 2003 de la part de proches de Maître Abdoulaye Wade et sous sa vaillante instigation - qu'ils soient tous pardonnés - serait éminemment salutaire pour notre pays et notre peuple. Il faut prendre au sérieux la volonté de ce Monsieur de rester dans les 'langues de la postérité'. Ma démarche vise, en réalité, à promouvoir la candidature de notre pays, le Sénégal, à une paix durable, gage de tout développement». Avant de conclure : «Autant dire que j'invite les cinq membres du Comité Nobel à envisager l'utilisation du prix Nobel pour nous éviter le chaos qui s'annonce et que tous les observateurs avertis redoutent. Veuillez recevoir, Monsieur le Secrétaire permanent, l'assurance de mon engagement à œuvrer pour le maintien de la paix et de la stabilité au Sénégal».
Barka Isma BA

Plus d'infos wallu.org

7.Posté par jefjelinfos le 19/12/2011 17:18
8 Octobre 2011
Le prix Nobel de la paix 2011 a été décerné, hier vendredi, à trois femmes : deux Africaines Ellen Johnson Shirleaf, présidente du Libéria et sa compatriote Leymah Gbowee et la Yéménite Tawakkul Karman. Cela au grand dam du président de la République du Sénégal. Me Wade qui convoite cette distinction qui aurait été le couronnement de sa vie après avoir reçu nombre de distinctions à travers le monde dont le prix Houphouët-Boigny.
Malheureusement pour lui, le Comité Nobel a été plus charmé par le combat des trois femmes ainsi primées que celui de Wade. Le président sénégalais a d’ailleurs été l’objet d’une campagne épistolaire que l’un de ses plus irréductibles opposants a faite auprès du Comité Nobel, mais aussi de la France et des Etats-Unis. En effet dans une lettre datée du 6 août 2011 et adressée à Geir Lundestad, Secrétaire permanent du Comité Nobel Norvégien, Directeur de l'Institut Nobel Norvégien, avec ampliation à la France et aux États-Unis, Talla Sylla y vilipende Me Wade.
Pourtant l'objet de ladite missive est «Parrainage de la candidature de Maître Abdoulaye Wade, président de la République du Sénégal pour le prix Nobel de la paix». Un véritable parrainage-piège dans la mesure où l'auteur de «Ablaye Abal gnu» fait tout simplement le procès du Secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (Pds).
«Wade n'est ni un Nelson Mandela ni même un Amadou Toumani Touré»
«Monsieur le Secrétaire permanent, le président Abdoulaye Wade n'a pas, loin s'en faut, contribué au 'rapprochement des peuples'. Ses déclarations et actes de nature à semer les graines de la division au sein de son propre peuple sont, même, de notoriété publique. Nous ne lui connaissons pas d'initiatives ayant contribué ’à la suppression ou à la réduction des armées permanentes', 'à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix'. Il n'est ni un Nelson Mandela par la dimension historique ni même un Amadou Toumani Touré dit ATT par la générosité d'âme», lit-on dans la lettre susmentionnée. Le candidat de Bennoo Taxawal Senegaal à la présidentielle de 2012 de relever : «Ce n'est donc pas par ignorance des volontés définies dans le testament d'Alfred Nobel que je parraine sa candidature, du reste forclose (la date limite du 1er février pour 2011 étant largement dépassée), au prix Nobel de la paix».
Dans la même lancée, Talla Sylla fait remarquer aux destinataires de sa lettre : «Des nuages lourds s'amoncellent au-dessus de nos têtes, depuis l'annonce de sa candidature à un troisième mandat à la présidence de la République du Sénégal. Sa volonté, soutenu par des partisans soucieux de préserver des privilèges, se heurte à la détermination des forces vives à s'opposer à la violation de la Constitution du Sénégal. Notre pays est assis sur un immense baril de dynamites. Les menaces crédibles et risques réels de déflagration devraient suffire à convaincre de l'opportunité d'un 'repêchage' et d'une prise en compte de nos craintes légitimes. La paix a un coût et elle est peut-être à ce 'prix'».
«Il faut prendre au sérieux la volonté de ce Monsieur de rester dans les ‘langues de la postérité'»
M. Sylla ne manque pas de souligner : «J'invite même les 241 prétendants du cru 2011 -188 individus et 53 organisations- en lice pour recevoir la prestigieuse récompense à se désister en faveur d'un vieil homme de quasiment 90 ans, afin de favoriser la préservation de la paix au Sénégal et partant dans la sous-région ouest africaine. Nous en avons si besoin après la douloureuse et malheureuse expérience ivoirienne».
Faisant dans l'ironie noire, Talla Sylla écrit en outre : «Une réponse positive en octobre, par ailleurs huitième anniversaire de la tentative d'assassinat dont j'ai été victime le 5 octobre 2003 de la part de proches de Maître Abdoulaye Wade et sous sa vaillante instigation - qu'ils soient tous pardonnés - serait éminemment salutaire pour notre pays et notre peuple. Il faut prendre au sérieux la volonté de ce Monsieur de rester dans les 'langues de la postérité'. Ma démarche vise, en réalité, à promouvoir la candidature de notre pays, le Sénégal, à une paix durable, gage de tout développement». Avant de conclure : «Autant dire que j'invite les cinq membres du Comité Nobel à envisager l'utilisation du prix Nobel pour nous éviter le chaos qui s'annonce et que tous les observateurs avertis redoutent. Veuillez recevoir, Monsieur le Secrétaire permanent, l'assurance de mon engagement à œuvrer pour le maintien de la paix et de la stabilité au Sénégal».
Barka Isma BA

8.Posté par SERIGNE MBACKE NDIAYE le 19/12/2011 17:25
C'est un gamin politique qui n'a pas encore grandi. Je ne crois qu'il soit dans les meilleures dispositions pour gagner en maturité. IL SAIT TOUT ET IL A TOUJOURS RAISON SUR TOUT LE MONDE ! Talla a intérêt à bien lire Socrate...

9.Posté par prix nobel le 19/12/2011 20:45
Depuis 2000, Wade cherche a avoir le prix nobel. il a dépensé beaucoup pour les lobbyistes, rien. il a meme cousu sa veste pour l'occasion. Meme s'il demissione demain matin et ne postule pas pour cette election, il n'aura pas le prix nobel de la paix. il n'a jamais semé la paix dans son propre pays, comment il peut etre octroyer le prix nobel de la paix. talla sylla sait, meme il veut juste tromper wade pour qu'il nous laisse en paix, c'est tout.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016