Bouquet énergétique équilibré, une électricité qualitative, disponible et accessible : L’Algérie et l’Angola sur le toit de l’Afrique, le Sénégal dans le noir

Selon l'étude publiée par l'Institut Choiseul et KPMG portant sur les 146 pays, représentatifs de tous les continents, un tiers est qualifié de « performant ». Les pays cités dans cette catégorie proposent un bouquet énergétique équilibré, une électricité qualitative, disponible et accessible, tout en gardant la maîtrise de l’impact de leurs choix énergétiques sur l'environnement. Le Sénégal se trouve toujours dans le noir…


Bouquet énergétique équilibré, une électricité qualitative,  disponible et accessible : L’Algérie et l’Angola sur le toit de l’Afrique, le Sénégal  dans le noir
Alors que l’Afrique occupe toujours le peloton de queue de l’Index 2016, deux pays ressortent toutefois parmi les pays performants en matière énergétique : l’Algérie (32 ème) et l’Angola (46 ème). Le Gabon, le Cameroun, la Tunisie, le Congo Brazzaville ou encore la Guinée équatoriale occupent également une place dans la première moitié du classement mondial.
 
C’est encore et toujours les pays de l’hémisphère Nord arrivent en tête du  classement, avec la Norvège en 1ère position, suivie de près par la Suède (2 ème) et l’Islande (3 ème).
 
La France conserve sa 9 ème place, devant notamment les États-Unis (10ème), l’Allemagne (12ème) et l’Australie (14 ème). Les Émirats Arabes Unis sont le premier pays d’Asie orientale du classement (14 ème), suivis du Qatar (16 ème), de l’Azerbaïdjan et de la Corée du Sud (ex aequo à la 23 ème place). La Chine continue quant à elle sur sa lancée au  32 ème  rang du classement : elle gagne 9 places  par rapport au classement 2015, et   17 places par rapport à  celui de  2014.
 
Sur le continent américain, trois pays figurent dans le top 10 : le Canada (4 ème), la Colombie (10 ème) et les États-Unis (10 ème ex aequo). Ils sont suivis de près par le Brésil qui réussit à  conserver sa place dans le top 20 en raison notamment d’une bonne performance en matière  d’intensité énergétique, mais aussi du renforcement continu de son parc électrique.
 
40 % des États sont considérés comme étant en situation « intermédiaire ». Leurs atouts  énergétiques sont le plus souvent contrebalancés par des faiblesses : l’Italie baisse de 10 places (61ème), le Japon est également 61ème ex aequo, la Turquie est 75 ème et l’Afrique du Sud 79 ème.
Mercredi 17 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :