Boubou sy : Post Scriptum (Par NAFISSATOU DIOUF DIENG )


Boubou sy : Post Scriptum (Par NAFISSATOU DIOUF DIENG )
PAR QUOI COMMENCER SI CE N’EST PRESENTER MES SINCERES CONDOLEANCES A VOTRE FEMME, VOS ENFANTS ET, SURTOUT , A CE BEBE DE CINQ MOIS QUI N’AURA PAS LE BONHEUR D’ETRE ASSIS SUR VOS GENOUX ET VOUS ,MON ADJUDANT CHEF, LUI CHANTONNANT QUELQUES UNES DE NOS CHANSONS BIEN DE CHEZ NOUS ( DANS L’UNE DES LANGUES QUE NOUS PARLONS ICI AU SENEGAL) ET QUE TOUTES CELLES ET TOUS CEUX QUI ONT EU LE BONHEUR DE GRANDIR ENTOURE DE LEURS PERE ET MERE ONT ENTENDU, SAVOURE ET AIME SANS JAMAIS RIEN Y COMPRENDRE SUR LE COUP, SIMPLEMENT BERCE PAR LA MELODIE D’UNE VOIX D’UN PERE JOYEUX ET FIERE DE TENIR SON BIJOU ENTRE SES MAIN ; LE SOURIRE D’UN BEBE EST SI BEAU ET D’APPARENCE SI SIMPLE MAIS TELLEMENT DIFFICILE A OBTENIR . POUR LES PARENTS C’EST UN JEU D’ENFANT ; L’INSTINCT ET LA CONFIANCE QU’IL ACCORDE A SES PARENTS VONT DE SOI : IL NE TRICHE PAS BEBE.



LA CONFIANCE, VOILA CE QUE VOUS INSPIRIEZ MON ADJUDANT CHEF. DEPUIS 2004 QUE JE VOUS CROISE AU GRE DES REPORTAGES QUE MA HIERARCHIE ME CONFIAIT DANS LES INSTITTUITIONS OU VOUS OFFICIEZ JAMAIS JE N’AI VU UN PROFESSIONNEL DANS SON SECTEUR AUSSI DEVOUE, AUSSI POLI ET COURTOIS ET AUSSI IMPECCABLE DANS SA MISE SANS JAMAIS EN RAJOUTER ; LA FRONTIERE ENTRE BIEN REMPLIR LA MISSION A NOUS ASSIGNEE ET LE ZELE EST PARFOIS SI TENUE QUE PLUS D’UN LE FRANCHISSENT ALLEGREMENT, NOTAMMENT DANS LE DIFFICILE CORPS DE METIER QUE VOUS AVIEZ EMBRASSE. TOUT EN VOUS FAISANT UNE CONFIDENCE POSTHUME (JE N’AI JAMAIS CONNU VOTRE NOM ET, PAR PUDEUR JE NE VOUS L’AI JAMAIS DEMANDE ET VOUS APPELAIS TOUJOURS CHEF), J’ADMIRAIS EN VOUS CET ENGAGEMENT POUR LA NATION CAR, QUELQUE PART, JE ME DISAIS QUE VOTRE ABNEGATION N’AVAIT D’EGALE QUE LES ENJEUX QUI VOUS LIAIENT A VOTRE PATRIE ; ENJEUX QUI SE RESUMAIENT EN UN MOT : LA SECURITE.



ALORS QUE LE DOUTE PLANAIT ENCORE DANS MA TETE A L’ANNONCE DU TERRIBLE ACCIDENT QUI VOUS COUTA LA VIE ( UN COUP DE FIL A UN CONFRERE M’EDIFIA SUR LA TRISTE NOUVELLE), JE RENDAIS GRACE A DIEU EN MEME TEMPS MALGRE LE FLOT DE LARMES QUE JE N’ARRIVAIS PAS A CONTROLER : JE PENSAIS A MON FRERE DISPARU A LA VEILLE DU RAMADAN DE L’ANNEE 2006 ET LE MEME VISAGE QUE J’AVAIS SOUVENANCE DE LUI ME VENAIT A VOUS MON ADJUDANT CHEF : SEREIN ET HEUREUX D’AVOIR REMPLI SA MISSION SUR TERRE CAR , OUI, NOUS SOMMES BIEN EN MISSION ET, UN JOUR, DEVRONS ALLER RENDRE COMPTE. TOUT EN M’INCLINANT DEVANT VOTRE MEMOIRE JE VOUS REITERE MA SINCERE RECONNAISSANCE POUR LE RESPECT QUE VOUS AVEZ TOUJOURS EU A L’EGARD DE CEUX QUE LE DESTIN A CROISE SUR VOTRE CHEMIN. ALORS QUE NOUS ENTAMONS LE DERNIER JOUR DU MOIS BENI DE RAMADAN, JE PRIE ALLAH SOUBHANAHOUWATALLAH DE VOUS ACCUEILLIR DANS SON PARADIS ETERNEL. LA-BAS, MON ADJUDANT CHEF, JE SUIS CERTAINE QUE VOUS NE SEREZ PAS EN TERRAIN INCONNU CAR AYANT TOUJOURS EU EN BANDOULIERE, PAR LA GRACE D’ALLAH, CE SACERDOCE : SERVIR LA NATION DANS LA COURTOISIE, LA POLITESSE ET L’ABNEGATION. VOUS AVEZ INCARNE, PAR CES VALEURS, LE NOUVEAU TYPE DE SENEGALAIS BIEN AVANT LA LETTRE.

REPOSEZ EN PAIX MON ADJUDANT CHEF ET MES RESPECTS !



NAFISSATOU DIOUF DIENG

JOURNALISTE

boubou-sy-2 (1)
Dakar actu




Jeudi 8 Août 2013
Notez


1.Posté par babacar le 09/08/2013 14:21
Magnifique !!!!!!!!

2.Posté par djibson le 09/08/2013 15:00
Merci et très fier de toi ma soeur du témoignage à l'encontre de mon jeune dans la gendarmerie et avec qui nous avons grandi ensemble à la caserne Samba dièry Diallo parce que nous étions tous fils de gendarmes et devenus par la suite Gendarmes comme nos Papas Merci encore une fois Nafissatou .D.DIENG

3.Posté par Taga le 09/08/2013 19:54
que Dieu t’accueille au Paradis mon frère tu incarnais vraiment le nouveau type de sénégalais amoulo morom

4.Posté par Kane Seikh le 11/08/2013 12:28
Madame , j'étais Agent des Douanes Sénégalaise,Donc je sais les régles de comportement d'un homme de tenue,je te rappelle que si on est gendarme, pour être affecté à la présidence de la république,il faut savoir appliquer les bonnes manières à savoir:DICIPLINE - DISPONIBLE - COURTOIS - GENEREUX. Boubou Sy, était ce genre de Gendarme.Que le bon Dieu l'acceuille et l'améne dans les paradis les plus hauts,Bref :madame tu es comme ce gendarme Boubou Sy. A travers le Journal télévisé et l'émission kinkéliba tu es toujours impeccable,Prend comme réfférence ce gendarme avec des oeuillères.Que le bon Dieu te protège.Je fais partie de tes Fans,



Dans la même rubrique :