Boris Diaw lance la SEED Academy Gilrs pour soutenir l’éducation des jeunes filles


Boris Diaw lance la SEED Academy Gilrs pour soutenir l’éducation des jeunes filles
Le capitaine de l’équipe de France de basket et champion NBA avec les San Antonio Spurs, Boris Diaw, a annoncé, jeudi, son intention de ‘’jouer un rôle majeur’’ dans le projet de développement des équipes jeunes du basket féminin sénégalais, travers le lancement du projet de construction d'un centre de sport-études féminin, la SEED Academy Girls.
‘’En partenariat avec la fondation Babac’ards de Boris Diaw et le SEED Project, Boris assurera le lancement officiel du projet de construction d'un centre de sport-études féminin – la SEED Academy Girls’’, indique un communiqué reçu à l’APS. 

A cet effet, la SEED Academy Girls ‘’recrutera chaque année jusqu’à 20 filles selon leurs résultats scolaires, sportifs et leur potentiel de leader dans le but de les former et ainsi leur assurer un avenir universitaire’’, précise la même source

elle rappelle que Boris Diaw, dont le père est sénégalais, ‘’a depuis longtemps défendu le développement de la jeunesse sénégalaise par le biais de sa fondation Baba’ards’’. 

‘’Ce partenariat me permet d’associer ma passion pour le Senegal et le basketball pour avoir un impact direct sur les jeunes’’, a déclaré Boris Diaw, cité par le communiqué. 

‘’Je suis heureux de pouvoir utiliser le pouvoir du sport pour changer des vies, et plus particulièrement celles des filles dont les opportunités scolaires et sportives font cruellement défaut’’, a-t-il ajouté.

Diaw versera également une somme correspondant aux dons amassés jusqu’à 15.000 dollars (7,5 millions de francs CFA) au programme pour filles de la SEED Academy, mentionne le communiqué. 

‘’Le SEED Project excelle depuis 12 ans dans l’art de combiner études et sport au service de la réussite’’. Créé en 2002, le programme pour garçons de la SEED Academy affiche un bilan impressionnant : un taux d’admission à l’université de 75% et 55 diplômés admis dans les équipes de basket-ball universitaires américaines, rappelle le texte. 

 
Jeudi 29 Janvier 2015




Dans la même rubrique :