Blocage rapport d’audit 2014 : L’ARMP répond au Forum civil


Selon l’autorité de régulation des marches publics des informations prêtent à l’Institution l’intention, d’une part, de faire « blocage » à la publication du Rapport annuel 2014 de l’ARMP et, d’autre part, de passer sous silence les audits des gestions 2013 et 2014 des marchés publics. Selon l’autorité ces allégations sont sans fondement avant d’apporter des précisions sur la non publication. En effet indique-t-il le Rapport annuel de l’ARMP ainsi que les rapports d’audit des procédures de marchés des Autorités contractantes sont déjà élaborés. Ces rapports ont été transmis à qui de droit et leur publication sur le site des marchés publics ne saurait souffrir d’aucun manquement vis-à-vis de la règlementation. Cette modalité de partage de l’information ajoute t’il a régulièrement été organisée à travers une séance publique de restitution en présence de la presse. Cette année, l’ARMP a réalisé simultanément, et pour la première fois, deux audits portant sur les gestions 2013 et 2014. Ces audits et leur exploitation ont pris plus de temps que d’habitude, ce qui a bousculé le calendrier.
Aussi l’ARMP, tirant les leçons du passé, compte mettre en avant l’aspect pédagogique dans l’exploitation des résultats de la revue des procédures et partager les enseignements utiles dans la mise en œuvre de la réglementation en matière de passation, d’exécution et de contrôle des marchés et délégations de service public indique l’autorité. Qui ajoute que l’objectif de cette nouvelle démarche est de faciliter l’appropriation des résultats de la revue par les autorités contractantes. « Il s’agira de promouvoir une exploitation juste et utile des rapports d’audit qui sont des instruments d’aide à la décision, en soulignant ensemble les dysfonctionnements constatés en vue d’établir un plan d’action cohérent pour apporter les améliorations nécessaires au système ».
Leur souci, dans cet exercice, est d’éviter, indiquent les régulateurs de mettre en avant le déballage, l’amalgame et le sensationnel qui ont fini de porter atteinte à la dignité et à l’honorabilité de personnes responsables des marchés, au détriment de l’objectif d’amélioration du système ;
Pour finir, l’ARMP envisage de mettre en œuvre un nouveau format de restitution publique à travers la tenue prochaine d’un séminaire national de partage sur les pratiques en cours dans les marchés publics, à l’intention des autorités contractantes, qui étaient absentes lors des précédentes séances de restitution.  
Dans cette dynamique, quand bien même une avancée significative a été notée dans le respect de la réglementation et la maîtrise des procédures, l’ARMP envisage d’organiser en 2016 une nouvelle évaluation de notre système de passation des marchés selon les normes de l’OCDE comme en 2009 et 2011.
Mercredi 18 Novembre 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :