Blanchiment d’argent : Un caporal-chef tombe à Guédiawaye

Dans la nuit du samedi, la police de Wakhi­nane Nimzatt a mis la main sur 5 personnes pour détention de faux billets, blanchiment de capitaux et falsification de monnaie d’une valeur de 15 millions de francs Cfa. Il s’agit d’un caporal-chef de l’Armée, d’un fils d’un policier, d’un étudiant en médecine, d’un commerçant et d’un Camerounais. Ils seront déférés aujourd’hui.


Blanchiment d’argent : Un caporal-chef tombe à Guédiawaye
Avec l’opération «Rakhass», la commune de Wakhinane Nimzatt risque d’être à sec de délinquants. Nouveau commissaire du poste de police de la localité, le lieutenant Mansour Faye traque jour et nuit les grands bandits qui empoisonnent la vie des populations. La patrouille a attrapé dans la nuit du 8 au 9 juillet un individu de nationalité camerounaise qui a craqué en garde à vue. Au départ, il a été arrêté pour une vérification d’identité avant qu’il ne soit conduit au poste de police. Il soutient qu’il séjourne au Sénégal, mais qu’il ne disposait pas de papier. En réponse, les flics lui font savoir que le fait de circuler sans papier peut faire l’objet d’un déferrement. 
Paniqué, Jean décide alors de collaborer avec la police en avouant ses activités délictuelles. Il informe qu’il est un spécialiste du blanchiment d’argent. Une source policière rapporte : «Il a dit qu’il est en train de préparer un coup en collaboration avec des complices qui veulent laver une importante somme d’ar­gent d’une valeur de 15 millions de francs Cfa. Il a soutenu qu’il a même encaissé 120 mille francs pour l’achat des produits. » Grâce à sa collaboration, le lieutenant Mansour Faye remonte la piste pour coffrer ses complices. Le reste devient un jeu de... flics. Jean appelle ses hommes pour leur fixer un rendez-vous devant le centre de santé Nabil Choucair de la Patte d’Oie. Sur place, les deux autres délinquants sont alpagués par les policiers. Ils ont pêché un gros poisson : Il s’agit d’un caporal-chef de l’Armée répondant aux initiales M.F. 
Cuisiné par les limiers, Y.T., troisième acteur de l’opération, décide de collaborer et balance le cerveau présumé du gang. «C’est le caporal-chef M.F. qui m’a impliqué dans cette affaire comme assistant», lâche-t-il. Une perquisition chez ce dernier a permis de découvrir deux bouteilles de mercure et 15 millions de coupure de billets noirs qui ont été mis sous scellé. En outre, l’enquête a permis de mettre la main sur un étudiant en médecine et un commerçant. En garde à vue à Guédiawaye, toutes ces personnes seront déférées aujourd’hui devant le procureur de la République pour détention de faux billets, blanchiment de capitaux et falsification de monnaie, d’une valeur de 15 millions de francs Cfa.
Lundi 11 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :