Birima Mangara, ministre du Budget : « La réussite du Pse dépend des performances de la Douane »

La Douane sénégalaise, par le biais de son Directeur général, Pape Ousmane Guèye, se dit prêt à relever le défi pour la collecte de la mobilisation des recettes et lutter contre la fraude. Ce qui fait dire au ministre du Budget, Birima Mangara, que la réussite du Plan Sénégal émergent (Pse) dépend de la performance de ces «soldats de l’économie».


Birima Mangara, ministre du Budget : « La réussite du Pse dépend des performances de la Douane »
Présidant la cérémonie d’ouverture de cette journée mondiale, c’est l’occasion saisie par Birima Mangara, ministre du Budget, pour saluer les efforts déployés par l’administration douanière sénégalaise de même que les sacrifices consentis de l’année écoulée et la bravoure de ses agents pour accompagner l’Etat dans la mise en œuvre de sa politique de développement économique et social.
Cependant, il rappelle à ses troupes que la réussite du Plan Sénégal émergent (Pse) dépend de leur performance. «La réussite du Pse initié par son Excellence le Président Macky Sall dépend notamment des performances douanières en matière de mobilisation des recettes et de sécurisation de l’économie nationale».
Il poursuit en magnifiant le travail abattu par ses hommes communément appelés «soldats de l’économie» dans le domaine de la mobilisation des ressources publiques dans un environnement marqué par la persistance de la crise économique et financière.
En outre le ministre de faire savoir que sur la lutte contre la fraude, des résultats satisfaisants ont été enregistrés. Ainsi, il félicite les douaniers pour les actions mises en œuvre pour contrecarrer l’introduction dans le territoire nationale de produits stupéfiants, de substances psychotropes, de produits de piraterie et de contrefaçon.
Birima Mangara est conscient de l’apport de nouvelles technologies de l’information et de la communication dans la modernisation de la Douane pour apporter des résultats positifs. Sur la pertinence du thème de la Journée mondiale en termes de réduction des délais de traitement des opérations commerciales, de compétitivité de l’entre- prise et de sécurisation de la chaîne logistique internationale, il déclare : «Le gain déjà capitalisé par l’administration des douanes dans le domaine informatique, devrait dès lors être conservé par les efforts d’ajustement et d’adaptation aux exigences et enjeux d’un monde marqué par d’importantes mutations.»
Il poursuit en remobilisant les «soldats de l’économie» sur les importantes innovations qui visent à améliorer les procédures douanières et à offrir des instruments prévisibles et transparentes, capables d’accompagner la marche de notre pays vers l’émergence économique. Mais aussi afin que les nombreuses applications développées pour relever le défi de la connectivité et de l’échange d’informations entre les administrations des douanes et les autres organismes gouvernementaux, s’inscrivent dans cette dynamique.
Et que cette connectivité permette à la Douane de relever le défi en ce 21e siècle, à savoir concilier la facilitation et la sécurisation des échanges commerciaux. Le ministre du Budget de dire que, dans le sens d’une gestion coordonnée des actions collectives de la sécurité, les projets en termes de connectivité, de contrôle non intrusifs, de suivi électronique des marchandises et moyens de transports, d’usage de l’internet et du mobile témoignent d’un engagement progressif de cette structure. Il termine en invitant les douaniers à préserver de meilleures pratiques et standards douaniers internationaux, de développement des systèmes d’information et les avancées technologiques enregistrées.
Ce dans le but de soutenir la manière prononcée l’offre de service public douanier, davantage appréciée par les usagers.


Mercredi 27 Janvier 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :