Birane , le fils à Youssou Ndour, ne peut pas chanter comme waly, le fils à Thione seck !!! (Par Serigne Babacar Dieng)

L’adage qui dit «tel père tel fils» fait défaut chez la famille Ndour car Il est communément admis que le fils hérite du père, de ce fait, Youssou Ndour devrait vraiment en vouloir à son fils, Birane Ndour qui ne peut même pas chanter sur une gamme de Do Ré Mi Fa Sol La Si. Voici quelques parfaites illustrations: Waly Seck a hérité du rôle de chanteur à son père, Thione Seck, Modou Mbaye a hérité le rôle de présentateur de lutte à son père, Bécaye Mbaye, Diéne Kaïré a hérité le rôle de lutteur à son père, Boy Kaïré, Karim Wade a hérité le rôle de politicien à son père, Abdoulaye Wade, Fallou Faye a hérité le rôle de Tassoukatt à son père Mbaye Diéye Faye, Bambaly Seck a hérité le rôle de chanteur à son père, Mapenda Seck, on en arrête là, car la liste est longue mais dans tout cela, Birane Ndour reste l’unique exception qui confirme la règle.


Birane , le fils à Youssou Ndour, ne peut pas chanter comme waly, le fils à Thione seck !!! (Par Serigne Babacar Dieng)
Auparavant, le roi du Mbalakh avait envoyé son fils, Birane, en mission à l’étranger pour qu’il gère les factures d’abonnements de la TFM des Sénégalais de la Diaspora mais à son retour, il le nomma Directeur General adjoint du groupe Futurs Medias.
Youssou Ndour avait remarqué que Waly Seck était sur les traces de son ex-rival, Thione Ballago Seck qui a été hélas foudroyé par l’orage de centaines de faux billets d’Euros et de Dollars, peut-être voulait-il créer aussi son groupe de presse (TBS Medias par exemple) pour une concurrence équitable, qui sait !
Ce pendant, cette question devrait frôler l’esprit de la star planétaire: pourquoi son fils, Birane, ne peut pas chanter comme le Faramaréme qui est né pour être le futur King de la musique sénégalaise.
Au lieu d’aller aux Etats-Unis ou en France, apprendre à chantonner comme un débutant, Birane préfère se lancer dans la restauration tout comme sa tante, Aby Ndour qui essaye de trouver une sortie salutaire face à ses redoutables concurrentes (Coumba Gawlo,Titi ou Aïda Samb), toutes des tigresses de scènes.
Pauvre Youssou, il a tout le matériel nécessaire pour faire de la bonne musique, tous les supports communicationnels (Télé, Radio, Journal et Site) et tous les moyens financiers en disposition mais apparemment il a amèrement des difficultés à trouver une succession légitime, après tout, un fils doit être à l’image de son père, n’est-ce pas.
Bah voila, on comprend maintenant pourquoi l’eternel roi de la musique sénégalaise ne veut pas prendre sa retraite bien méritée avec toutes les distinctions qu’il dû recevoir de par le monde entier durant toute sa carrière. Maintenant le moment est venu pour lui de céder la place à la jeune génération qui veut éclore coute-que-coute mais barré par un monument gigantesque composé de fer et d’acier comme le Terminator (Koontoo Kunzun).
Mais il va falloir que Birane Ndour prenne à coup sur, le micro du Super Etoile pour remplacer son vieux plutôt d’apprendre à cuir des œufs dans un restaurant. Il faut qu’il essaye de chanter quelque chose au moins, sans peur ni trac, il suffit juste qu’il reprenne les vieilles chansons de son cher papa, Youssou Ndour, comme l’a si bien chanté Waly Seck pour les tubes de son père, Papa Thion’Euro, Bamba Touba et Ma Sante Yalla (ALLAH)….
 
Serigne Babacar Dieng
Diengserignebabacar@gmail.com   
Lundi 24 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :