Bientôt l'installation de plus de 500 unités de tranformation agro-industrielles (Ministre)


Bientôt l'installation de plus de 500 unités de tranformation agro-industrielles (Ministre)
Le ministre de l’Industrie et des Mines, Aly Ngouille Ndiaye, a annoncé l’implantation dans un proche avenir de ‘’plus 500 unités’’ de transformation agro-industrielles en vue de pallier la perte chaque année d’un ‘’très fort pourcentage’’ des récoltes dans le pays.
 ’Le ministère de l’Industrie et des Mines (..) est en train d’élaborer un programme d’implantation de plus de 500 unités de transformations industrielle dans les zones et régions à forte potentialité de productions de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche’’, a dit le ministre en séance plénière lors du vote du budget de son ministère, par les députés.
Ce programme sera réalisé en collaboration avec l’Institut de technologie alimentaire (ITA), le ministère de l’Elevage et des Productions animales, le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural et le ministère de la Pêche et de l’Economie maritime’’, a ajouté M. Ndiaye.
 ‘’Un très fort pourcentage des récoltes est perdu chaque année’’, a-t -il relevé, soulignant que les unités de transformation qui seront implantées selon les spécificités de chaque région permettront de pallier ces pertes.
Il a ainsi relevé ‘’la nécessité d’un maillage du territoire national en unités de transformation, de valorisation et de promotion des produits locaux’’.
 ‘’La cartographie des unités à installer dans tous les départements a été établie", a affirmé Aly Ngouille Ndiaye selon qui ‘’un mécanisme de financement’’ a été convenu avec la Banque nationale pour le développement économique (BNDE), le Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP) et le Fonds souverain d’investissements stratégiques (FONSIS). 
"Le ministère de l’Industrie et des Mines et le FONGIP ont débloqué 500 millions chacun, soit au total une somme d’un milliard FCFA destinée aux Petites et Moyennes industries (PMI)", a révélé M. Ndiaye. Il a ajouté que ‘’des prêts pouvant aller jusqu’à 100 millions FCFA et garantis à hauteur de 70%’’ sont prévus à cet effet.
Le budget 2016 du ministère de l’Industrie et des Mines a connu une baisse de 12.663.725.460 francs CFA en valeur absolue et 57,82% en valeur relative, passant de 21 milliards 901 millions 73 mille 780 francs CFA lors de l’exercice en cours, à 9 milliards 237 millions 348 mille 320 francs CFA pour celui à venir.
 
Mardi 8 Décembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :