Benoît Sambou : « Lamine Diack doit des excuses aux sénégalais… »


Benoît Sambou : « Lamine Diack doit des excuses aux sénégalais… »
C’est avec une profonde amertume que les sénégalais ont suivi les développements de ce qu’il est convenu maintenant d’appeler « l’affaire Lamine Diack ».Comment est-il possible que cet homme, élevé au rang de très haute dignité sénégalaise, servi en exemple aux jeunes, aux hommes politiques et aux gouvernants, puisse secouer le monde entier par des déclarations aussi graves qu’incroyables… Non seulement il aurait versé dans la corruption mais que l’argent « récolté » chez Poutine, a servi à financer la campagne de l’opposition sénégalaise pour le départ des Wade, faisant référence « à la bataille de Dakar » de 2009 et aux élections de 2012. De cette folle après – midi du 18 décembre 2015, je fais trois commentaires :                                                                                                                
Le premier est que Lamine Diack a fait mal à toute la nation sénégalaise, non pas parce qu’il a fauté, cela peut arriver même aux plus grands, mais parce qu’à ce niveau de responsabilité, quand on commet une faute aussi lourde, on assume ! On ne se justifie pas et surtout on ne cherche pas à se dédouaner en mouillant ses fils, ses amis et son pays. A son âge finalement, qu’a t-il de plus à perdre jusqu’à paniquer de la sorte et être ainsi amené à discréditer son pays…
Le deuxième est que 55 ans après notre indépendance, les médias occidentaux continuent à nous traiter en « bambin » et à nous manquer de respect. Comment ne pas s’indigner face à la légèreté avec laquelle le quotidien « Le Monde » a relaté cette « affaire Lamine Diack » en mêlant le nom de Macky Sall, aux déclarations de Lamine Diack, alors que très clairement ce dernier n’a jamais mentionné le nom du Chef de l’Etat sénégalais, ni même fait allusion à lui, nulle part dans sa déposition. Pour cause, il n’a jamais soutenu le candidat Macky Sall car militant  lui, dans un Parti (le Parti Socialiste) et appartenant à une coalition adverse à celle du candidat Macky Sall. D’ailleurs qui en ce temps là, dans cette opposition, croyait aux chances de Macky Sall ? Au mépris de toute retenue et sans discernement, des médias du Sénégal se sont amusés à  reprendre in extenso ou à commenter comme tel l’article du quotidien « Le Monde » espérant ainsi faire le scoop et donner plus de piquant à la forfaiture de l’ex président de l’IAAF. Cela est tout simplement IRRESPONSABLE ! Malgré les rectificatifs et excuses de dernières minutes, le mal est déjà fait et les dégâts mesurables.
Le troisième est qu’encore et toujours, l’opposition sénégalaise réunie autour du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) ne manque pas une occasion de narguer le Sénégal, la Nation, la République et de déverser des insanités sur la personne du Président Macky Sall, après tout le mal que Oumar Sarr et sa bande ont fait à notre pays pendant le « règne » des Wade (père et fils).
Les sénégalais sont bouleversés et Lamine Diack leur doit des excuses. A la justice sénégalaise de faire son travail afin de débusquer tous ceux là qui, dans cette affaire, ont cherché délibérément à jeter le discrédit sur la Nation, ses Institutions et sa Démocratie. La situation est grave ; le peuple révolutionnaire du 23 juin est meurtri ! On veut également lui voler sa victoire sur Abdoulaye Wade.
Ministre, Conseiller Personnel du Président de la République
Directeur des élections de l’APR 
Lundi 21 Décembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :