Bennoo Siggil Senegaal : Bathily confirme Niasse contre Wade


Bennoo Siggil Senegaal : Bathily confirme Niasse contre Wade
La Ligue démocratique (LD) a choisi Moustapha Niasse comme candidat de l’unité et du rassemblement de la coalition Bennoo Siggil Senegal (BSS), a déclaré son Secrétaire général, Abdoulaye Bathily, estimant que le leader de l’AFP est ‘’le meilleur candidat’’.

‘’Que cela soit très clair’’, a martelé M. Bathily, également membre du groupe de facilitation pour la candidature de l’unité de BSS, interrogé par la RFM. Il a appelé ‘’tout le monde autour de la candidature’’ de M. Niasse.

A propos du maintien de la candidature de Ousmane Tanor Dieng, le leader de la LD fait état d’un ‘’constat’’, non sans souligner que 19 partis sur 33 ‘’se sont clairement prononcés’’ en faveur du patron de l’AFP.

Quelque 14 autres partis ‘’ne se sont pas prononcés’’, a constaté aussi M. Bathily estimant qu’il faut ‘’aller au combat contre (Abdoulaye) Wade et son régime’’.

La recherche du candidat de l’unité ‘’n’a pas abouti’’, selon le Secrétaire général de la LD qui fait part de son ‘’regret’’ après les ‘’engagements’’ pris devant leurs militants et sympathisants.

A propos d’unité, Abdoulaye Bathily pense que ‘’l’intérêt du Sénégal allait prévaloir (…)’’. Il a appelé à ‘’tourner cette page’’. Pour lui, ‘’une majorité de partis s’est clairement prononcée en faveur de Moustapha Niasse’’.

Le leader de l’AFP, M. Niasse, désigné jeudi candidat de Bennoo Siggil Senegal, entend se mettre rapidement au travail avec d’autres secteurs de la société.

Interrogé par la RFM, M. Niasse a évoqué une ‘’responsabilité qui pèse sur (ses) épaules)’’ et écarté ‘’toute polémique’’ après le vote de la conférence des leaders de BSS.

Quelque 19 partis sur 33 se sont prononcés en faveur de Moustapha Niasse, 14 autres ont opté pour l’abstention. Moustapha Niasse a estimé qu’il détient la ‘’majorité’’ des voix avec ce vote.

Le leader de l’AFP a indiqué qu’il se mettait au travail et compte élargir la coalition aux jeunes, aux femmes, au patronat, bref, à la société civile, tandis que le Secrétaire général du Parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng, a déclaré qu’il maintenait sa candidature.

En octobre dernier, les responsables de "Bennoo" s’étaient accordés sur de nouveaux délais "les meilleurs" pour désigner Moustapha Niasse ou Ousmane Tanor Dieng comme leur "candidat de l’unité et du rassemblement" à l’élection présidentielle du 26 février 2012.

Bennoo Siggil Senegaal est une coalition qui regroupe surtout des partis d’opposition et des organisations société civile qui ont pris part aux Assises nationales (1er juin 2008 – 24 mai 2009).

Lors des élections locales de 2009, la coalition avait remporté de grandes villes comme Dakar, Saint-Louis, Kaolack, Louga et d’autres collectivités locales.

Moustapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng sont deux anciens rivaux dans le Parti socialiste d’avant Alternance. Aujourd’hui, ils considérés comme les poids lourds de l’opposition sénégalaise, en raison de leurs personnalités, parcours et soutiens respectifs. Ces opposants s’appuient aussi sur la société civile, pour revenir aux affaires.

M. Dieng a hérité du parti, le plus vieux de l’échiquier sénégalais, tandis que le second a quitté avec fracas en juin 1999 cette formation pour fonder l’AFP, qui a soutenu, contre le socialiste Abdou Diouf, l’élection en mars 2000 du président libéral Abdoulaye Wade, leur adversaire commun 12 ans plus tard.

( APS )
Jeudi 1 Décembre 2011




1.Posté par elso le 01/12/2011 22:34
bravo benno une bonne decision

2.Posté par papis le 02/12/2011 00:13
je reste avec Tanor. Moustapha Niass est mal elu.

3.Posté par Mansaly le 02/12/2011 01:17
C'est cela le probleme.Une seule personne n'herite pas d'un pari politique comme le PS qui des sa creations regrpupaient deja des leaders de divers point de vues.La nature du parti a change quand Senghor l'a utilise pour mettre Abdou Diouf en selle.

4.Posté par pierre le 02/12/2011 01:48
TANOR c'est un mauvais perdant il ma decu .... carton rouge pour non respect de sa parole


pierrebahsa@live.fr

5.Posté par Papis le 02/12/2011 09:44
Je suis militant du parti socialiste, mais regrette très fortement l'attitude mon leader et de mon parti. Le clash auquel nous avons eu droit nous fragilise tous et amoindrit les chances des deux parties rivales de se retrouver au second tour. Désormais,les deux flancs les plus significatifs de Bénno ne peuvent plus prétendre de façon évidente à jouer de bons rôles dans l'élection présidentielle en vue. Si d’aventure le PS se retrouverait second à l'issue de l'élection, il ne peut plus compter sur le soutien des 33 partis favorables à Niass. Le reste est facile à deviner. Dommage. Qui avait dit que c'était fini pour Wade?

6.Posté par Sagesse le 02/12/2011 11:15
Mon ami papis la politique c'est la presence sur le terrain, et non dans les bureaux, au cas ou tu ne le saurait pas Tanor est le seul leader politique qui peut se targuer d'avoir fait 12 regions du Senegal pour tater le pouls de nos compatiotes, Tanor a les soutiens necessaires au niveau national et international pour arriver au 2eme tour et gagner les elections. La seule chose pour laquelle 19 partis de Benno se sont prononcer pour NIASS est qu'avec le PS qui regorge de cadres competents, ils ne sont pas surs d'avoir des postes apres la victoire, parce que disent-ils apres les elections locales le PS a tout raffler. Mais les locales etant des elections de representativite c'est le parti le plus present sur le terrain qui a le plus de conseiller. Donc ces gens ont mis en avant leurs interets personnels. C'est a dire ils veulent que s'appuyer sur le PS pour gagner mais ne veulent pas que le PS les dirigent, c'est inconsequent et inacceptable.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016