Bavures policières à répétition : Serena Williams sort de son silence

Serena Williams n'en peut plus de ces brutalités policières dont est trop souvent victime la communauté afro-américaine...


Bavures policières à répétition : Serena Williams sort de son silence

Serena Williams s'est épanchée sur la situation lors d'une tribune publique sursa page Facebook officielle . De plus en plus de personnalités afro-américaines prennent la parole ces derniers mois pour dénoncer les violences policières à l'égard de leurs semblables et solliciter l'intervention du gouvernement pour y mettre un terme. 

Sportifs militants
LeBron James, Stephen Curry, Kevin Durant (NBA) ont pris position dans le débat qui divise les Etats-Unis. 
Quant au joueur de football (NFL) Colin Kaepernick , il boycotte tout simplement l'hymne national américain depuis le début de la saison: un geste fort, hautement symbolique. 

La frayeur de Serena Williams
Serena Williams a partagé une histoire personnelle et fait part de son inquiétude face à ses propres réflexes instinctifs: 

"Aujourd'hui, j'ai demandé à mon neveu de 18 ans (noir, donc) d'être mon chauffeur afin que je puisse travailler de mon téléphone #lasécuritédabord. Soudain, je vois un policier au loin, stationné et j'ai immédiatement le réflexe de vérifier si mon neveu respecte la limitaton de vitesse. Puis, me reviennent à l'esprit les effroyable images de cette femme témoin, sur le siège passager, de l'agonie de son compagnon, abattu par un policier". 

"Innocent, comme 'les autres'"
"Tout a ressurgi en une fraction de secondes. J'ai même regretté de ne pas avoir pris le volant. Je ne me le pardonnerais jamais si quelque chose devait arriver à mon neveu. Il est tellement innocent. Comme l'étaient tous "les autres"

La fin du "silence"
La numéro 2 mondiale s'étonne ensuite de sa propre réaction: 

"Pourquoi ai-je réagi de cette manière, en 2016?", avant de promettre de ne plus "rester silencieuse" car, comme disait Martin Luther King, "il arrive un moment où le silence est trahison".

 
 
Mercredi 28 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :