Bastion syrien de l’État islamique : Omar Diaw, un Franco-Sénégalais identifié dans une vidéo

Après Abdoul Mbodji jugé par défaut et condamné à dix ans ferme, un autre Français d’origine sénégalaise a été identifié dans une vidéo filmée au cœur du bastion syrien de l’Etat islamique. Il s’agit du nommé Oumar Diaw, sur- nommé «Omar», qui a rallié le Jihad quelques jours seulement après son mariage.


Bastion syrien de l’État islamique : Omar Diaw, un Franco-Sénégalais identifié dans une vidéo
L'affaire est fortement commentée en France. Un jeune homme sans histoire qui disparaît d’un jour au lendemain pour apparaître dans une vidéo où il menace la France depuis l’Etat islamique.
En effet, Youssoup Nassoul-Khanov (prononcer «Youssouf»), âgé d’une vingtaine d’années, d’origine tchétchène, travaillait depuis mai 2013 comme assistant infographiste à la mairie de Schiltigheim, une petite ville de l’agglomération strasbourgeoise.
Il apparaîtrait dans une vidéo postée le 14 janvier sur internet, titrée «Des combattants français au sujet de Charlie Hebdo à Raqqa». Si Libération s’est intéressée à cette affaire, c’est parce que la presse française révèle que Youssoup ne serait pas le premier Schilikois parti faire le Jihad.
Oumar Diaw, français d’origine sénégalaise, issu de la même localité, était déjà apparu dans une vidéo postée, le 08 novembre dernier. Agé de 33 ans, sa voix a été reconnue par des amis du quartier. La scène se déroulerait à Raqqa, le bastion syrien de l’État islamique. Celui qui se fait surnommer «Omar» avait rallié la Syrie quelques semaines après s’être marié à Schiltigheim, mais sans son épouse.
Son départ avait lui aussi surpris ses amis. Comme le révélait Libération dans sa dernière livraison, Abdoul Mbodji, un autre Français d’origine sénégalaise avait été jugé par défaut et condamné à dix ans de prison pour avoir rallié les chemins de l’Etat islamique alors que son frère, cueilli à Orly au retour du Sénégal, va purger six ans de prison. Ces affaires ont-elles un lien avec le Franco Sénégalais, Omar Diaby, considéré par la France comme le principal «recruteur» vers la Syrie ? 
Lundi 19 Janvier 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :