Basket : Une Coupe de France pour les Sénégalais Sy Diop et Fall

Mame Marie Sy Diop, ailière de Montpellier, et Youssoupha Sall, pivot du Mans, ont remporté respectivement les Coupes de France féminine et masculine de basket-ball, ce 1er mai 2016 à Paris. Pour la Sénégalaise de 31 ans et son jeune compatriote de 21 ans, il s’agit du tout premier trophée majeur gagné en club.


Mame Marie Sy Diop a hissé haut les couleurs du basket-ball féminin sénégalais, ce 1er mai 2016 à Paris. L’ailière a gagné la Coupe de France avec son club, Montpellier, face à Bourges 68-57. La Lionne de la Téranga a écœuré les championnes de France en titre, avec 13 points marqués, 6 rebonds captés et 3 tirs contrés.
Une performance qui aurait pu lui valoir le titre de meilleure joueuse du match, finalement attribué à sa coéquipière Valériane Ayayi. Son entraîneur, Valery Demory, acquiesce : « Mame Marie, je la connais depuis longtemps. […] C’est une guerrière, comme la plupart des Africaines. Ce sont des filles qui se battent, qui plongent sur tous les ballons. Elle a un état d’esprit remarquable. Elle nous a rejoints en cours de saison, mais elle a été adoptée par le groupe tout de suite. Ce soir, elle récolte donc ce qu’elle a semé. »
Au coup de sifflet final, la Sénégalaise a jeté rageusement le ballon en l’air. Car Mame Marie Sy Diop, qui a remporté de nombreux trophées en équipe nationale, n’avait toujours pas décroché de titre majeur en club, à 31 ans. « J’éprouve de la joie, du plaisir, lance-t-elle, surexcitée et ravie d'avoir opté pour Montpellier en novembre 2015. Par rapport au plus haut niveau, c’est ma première coupe. J’en ai gagné en équipes de jeunes et d’amateurs. C’est une belle fierté ».

Youssoupha Fall a beaucoup appris

Une fierté que partage son compatriote Youssoupha Fall. Son club, Le Mans, s’est imposé en finale de la Coupe de France masculine face à Villeurbanne, 88-75. Le pivot n’a pas joué ce match, mais il n’en revenait pas d’avoir la médaille autour de cou, à 21 ans seulement.
« C’est vraiment spécial pour moi, sourit-il. C’est la première fois que je participe à une finale comme ça, d’une telle envergure, dans une salle de près de 20.000 places ». Il savoure : « Ce que j’ai ressenti aujourd’hui, je ne l’avais jamais ressenti auparavant. Lorsque j’ai pénétré dans Bercy, j’ai vraiment eu la sensation que tout le public était derrière moi. C’était vraiment incroyable. »
Champion d’Afrique juniors en 2012 avec le Sénégal, Youssoupha Fall découvre le haut niveau cette saison. « Je suis arrivé en France en 2013, rappelle-t-il. Mais c’est la première fois que j’évolue vraiment avec le groupe professionnel ». Le Béninois Mouphtaou Yarou, pivot titulaire du Mans, jette un regard bienveillant sur le gamin. « C’est un très grand joueur, lance-t-il. Il est jeune, mais lorsqu’il aura sa chance, il montrera à tout le monde ce qu’il sait faire. Il mesure 2 mètres 24 et c’est un garçon respectueux. Il apprend et progresse tous les jours ». Et il gagne déjà.
Lundi 2 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :