Barthélémy Dias, un agneau égaré dans la savane (enseignants APR)


Barthélémy Dias, un agneau égaré dans la savane (enseignants APR)
Le compagnonnage des leaders de Bennoo Bokk Yaakaar est fondé sur un pacte de confiance dont le soubassement est l’éthique, le  patriotisme et la commune volonté de  bâtir un Sénégal émergent, de bonne gouvernance sociale, économique et démocratique, dans un environnement paisible et sécuritaire. Cet idéal de vie commune et de gestion synergique de la nation, transcende tous les clivages ethniques, confessionnels, idéologiques et partisans. Par contre, ceux qui ont une vision courte, ceux qui se cramponnent sur les contingences et l’accessoire, ceux qui s’enlisent éternellement dans des manigances politiciennes, rien que pour leur ventre, leurs comptes bancaires et l’ascendance de leur égo, ceux- là, dis-je, se mordront les doigts parce que leur rêve de vouloir briser l’élan du Président Macky Sall, de Moustapha Niasse, de Ousmane Tanor Dieng et autres, ne se réalisera jamais. De ce point de vue, ceux qui se distinguent par leur égoïsme, leur opportunisme, leur ingratitude, les ordures de la trempe de Bartélémy Dias risquent de rater le train de l’Histoire.
En prêchant pour la libération des jeunes de Colobane et des responsables du saccage de la Maison du ¨Parti Socialiste, Barthélémy Dias n’a pas trouvé mieux que de tout mettre sur le dos du Président Macky Sall et de la Coalition Bennoo Bokk Yaakaar. Il considère le Chef de l’Etat comme son adversaire personnel. Il qualifie les conseils de ministres décentralisés et le niveau de réalisation des promesses de « mensonges  d’Etat ». Il conclut en projetant de démissionner de son poste de député si le PS reste dans BBY jusqu’aux élections législatives de 2017.
Dias fils veut semer la confusion dans la  tête des sénégalais en demandant la grâce pour les vandales qui ont  saccagé la Maison du PS, au moment où le procès suit son cours. Cette grâce présidentielle, accordée à Karim Wade pour des raisons humanitaires,  après le verdict final du tribunal et la purge de la moitié de sa peine, est une prérogative du Chef de l’Etat,. Donc, l’application de cette décision à ces bandits, est une utopie. Dias miaule tout simplement  parce qu’il a peur d’être cité parmi les commanditaires dont il fait réellement partie.
Aujourd’hui, l’arrogant Barth fait du Président Macky son adversaire. Et la raison de cette antipathie n’est rien d’autre que l’ancrage du PS dans BBY qu’il n’approuve plus. Il s’agite ainsi essayant de disloquer la coalition  et de promouvoir le maire de Dakar pour qui il roule maintenant, après avoir bénéficié de toutes les faveurs aux côtés de Ousmane Tanor Dieng. Pour se faire, il passe tout son temps à jeter le discrédit sur l’Etat l’accusant subjectivement, de façon mesquine de tous les maux imaginables.  Ce sénégalo-capverdien qui a beaucoup bénéficié de la Teraanga sénégalaise, doit comprendre que la tricherie, l’ingratitude, la trahison sont les antivaleurs que les vrais sénégalais bannissent le plus. Barth sera très déçu de sa campagne d’intoxication parce que la coalition Bennoo Bokk Yaakaar survivra à tous ces lâches complots et en sortira plus représentative.
En dernière analyse, Bartélémy est, comme qui dirait, un agneau égaré dans la savane. Sa carrière politique est sérieusement en danger d’autant plus qu’il perd de plus en plus sa notoriété, sa crédibilité  et la confiance du peuple, à cause de son arrogance et de  son ingratitude. Il a oublié que ses mains sont toujours rouges de sang ; il a oublié tous ceux qui se sont donnés, corps et âme, pour le sortir de prison. Il doit donc savoir raison garder et méditer sur son sort car son dossier est toujours pendant au tribunal et, même s’il échappe à la justice des hommes, il n’échappera jamais à celle de Dieu………
Pr. Lamane Ndiaye, Coordonnateur de la Cellule de Communication du Réseau National des Enseignants de l’APR
 
 
 
 
 
Vendredi 22 Juillet 2016
Dakar actu




1.Posté par le ndombolais le 22/07/2016 16:23
faconne et promu par ousmane tanor dieng -qui acommis l erreur de sa vie . cet indicipline envoye par le nouveau milliardaire kalifa sall ; tente de tromper les senegalais .... partout ou il passe saga lene co

2.Posté par Seikh Kane le 23/07/2016 09:01
Bien dit Barthélémy Dias,ce capverdien-sénégalais est comme une brebis galeuse égarée. Mais naque yéna kossi bayi. Réye béne domi dianboure paparé libre,loula nékh wakh, gayi gnonkossi bayi.Sa place est en tole et au cours asise.



Dans la même rubrique :