Barack Obama félicite IBK, le nouveau président malien

Le président des États-Unis a officiellement félicité, mardi 20 août, le nouveau président malien Ibrahim Boubacar Keïta. Barack Obama a également appelé à respecter les résultats d'une élection présidentielle qui a, selon lui, "aidé à rétablir la tradition démocratique du Mali".



Barack Obama félicite IBK, le nouveau président malien
Dans un communiqué publié mardi par la Maison Blanche, le président américain Barack Obama a félicité Ibrahim Boubacar Keïta, surnommé IBK, pour sa victoire à l'élection présidentielle malienne.

"Au nom des Américains, je félicite les Maliens et le président élu Ibrahim Boubacar Keïta pour l'élection du 11 août, qui a été couronnée de succès", a affirmé Barack Obama dans ce communiqué. "Grâce à la gestion par le gouvernement provisoire d'un processus électoral pacifique, rassembleur et digne de foi, et avec la participation formidable des Maliens, cette élection a aidé à rétablir la tradition démocratique du Mali", a-t-il ajouté.

"Nous encourageons les candidats et leurs soutiens à accepter les résultats, et à se servir de cette élection comme d'une base de départ pour de nouveaux progrès vers la démocratie et la réconciliation nationale", a poursuivi le chef d'État américain.

Confirmation des résultats par la Cour constitutionnelle

La Cour constitutionnelle du Mali a confirmé mardi l'écrasante victoire d'IBK au second tour de la présidentielle du 11 août. Le nouveau président malien a obtenu 77,62% des voix face à son rival Soumaïla Cissé, qui récolte 22,38% des suffrages. IBK, 68 ans, cacique de la vie politique malienne et ancien Premier ministre d'Alpha Oumar Konaré dans les années 1990, va devoir s'atteler à relever et réconciler un pays meurtri et divisé par une crise politique et sécuritaire sans précédent.

Alors que Washington a soutenu l'opération militaire franco-africaine contre les groupes jihadistes armés, notamment avec un appui logistique, Barack Obama a promis dans son message que "les États-Unis (seraient) solidaires des Maliens et de leur gouvernement au moment où ils oeuvrent à faire progresser la paix et la stabilité au Mali et dans la région".

Le 12 août, les États-Unis avaient assuré qu'ils étaient prêts à reprendre leur aide au Mali, suspendue en 2012 après le coup d’État militaire, compte tenu du retour de la démocratie.

(Avec AFP)


Mardi 20 Août 2013
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016