Bara Tall déclare n’être pas intéressé par une candidature à la présidentielle


Bara Tall déclare n’être pas intéressé par une candidature à la présidentielle
L’homme d’affaires Bara Tall a déclaré samedi à Thiès qu’il n’est ’’pas intéressé par une candidature’’ a la prochaine élection présidentielle avec son mouvement Yamale, précisant qu’il va néanmoins s’impliquer ’’très fortement’’ pour l’émergence d’une conscience citoyenne, en vue de changer les choses.

Bara Tall a indiqué que ‘’le Sénégal va mal et que les Sénégalais ne doivent pas laisser faire pour que le pays tombe dans l’abime’’, demandant au président de la République Me Abdoulaye Wade de renoncer à sa candidature à la prochaine élection.

‘’S’il persiste, que les hommes de droit prennent leurs responsabilité pour ne pas valider cette candidature’’, a dit le patron du mouvement Yamale.

Il a expliqué que la présence de Youssou Ndour à ses côtés traduit ’’le même engagement, pour combattre l’injustice, pour une république basée sur les principes de la légalité et de l’équité pour le respect du droit de tous les citoyens’’.

Selon lui, les mouvements Fekke ma ci boole de Youssou Ndour et Yamale ont fédéré leurs objectifs en un seul, ‘’le départ du régime en place, pour mettre en place un régime qui a une véritable démarche citoyenne, pour servir les intérêts des populations sénégalaises’’. ‘’Le monde évolue et le Sénégal doit suivre’’, a-t-il dit.

Dans son mot de bienvenue, le maire de Thiès, Idrissa Seck, a demandé aux populations d’être debout ‘’pour barrer la route au népotisme’’.

Youssou Ndour a noté que pour assurer ‘’la paix dont on parle partout dans les discours en direction des élections, c’est le pouvoir en premier qui doit respecter les règles du jeu et cultiver cette paix, avant que les autres ne suivent’’.

‘’Nous sommes prêts à nous sacrifier pour le peuple, afin que les choses changent définitivement au Sénégal’’, a assuré le patron du mouvement Fekke ma ci bole.

Le rassemblement des deux mouvements a enregistré une forte présence de représentants des partis politiques, de la société civile, comme Penda Mbow, Abdou Aziz Tall, Cheikh Tidjane Gadio, Talla Sylla, Mamadou Lamine Diallo, de Thiat du mouvement ’’Y en a marre’’ et Maodo Malick Mbaye, qui ont pris la parole pour appuyer les deux leaders Bara Tall et Youssou Ndour dans leur combat citoyen.

(APS )
Dimanche 18 Décembre 2011




1.Posté par WIRACK BADOU le 18/12/2011 11:38
Grosse erreur Youssou Ndour ! Depuis les indépendances africaines, ce sont les cadres et les animateurs du jeu politique qui ont concocté et ficelé les plans de développement de nos pays. Il s'agit dans le cas d'espèce de concevoir des politiques pour asseoir un cadre d'évolution et de promotion des initiatives individuelles et collectives. Si le Sénégal qui vous a vu naitre, Toi et Bara Tall, deux entrepreneurs émérites, dispose d'une démocratie et d'un environnement socio-économique propice à même d'accueillir des investissements comme les vôtres que vous évoquez avec fierté, c'est bien grâce au travail préalable des hommes politiques. Si minime soit-il, cet effort intellectuel a le mérite d'inscrire le Sénégal dans une perspective apaisante au moment où le pays accédait à, la Souveraineté internationale il y a plus d'un demi-siècle. Ignorer cela et dire que les hommes politiques n'ont qu'à dégager, c'est faire preuve d'une immaturité citoyenne. De talentueux artistes musiciens, il en existe partout en Afrique de même des entrepreneurs déterminés et perspicaces mais si le cadre socio-politique n'est pas apaisé et stimulant, nulle initiative ne pourra prospérer. Or l'organisation d'un Etat relève de la compétence des décideurs politiques, ne vous en déplaise ! Soyez alors plus modeste dans vos considérations : investissez le terrain politique et celui de la compétition électorale comme la Loi Fondamentale vous y autorise de plein droit mais de grâce gardez-vous de jeter l'anathème aux autres patriotes et Sénégalais qui jouissent des mêmes droits que vous. C'est aussi cela le sens de la mesure. Une chose est sûre; demain quand il faudra compter les voix et proclamer les résultats, ce sont les politiques qui vont être devant, et appelés parf conséquent à présider aux destinées de notre cher Sénégal.Et pour faire fructifier vos affaires, vous serez obligés de composer avec eux. Dès lors, il ne vous coûte rien de tenir un langage plus civilisé pour ne pas avoir à passer par des raccourcis peu honorables eu égard à votre dimension afin de bénéficier de leur appui institutionnel comme il se doit en cas de besoin. Nul n'a le monopole du patriotisme.

2.Posté par Jombaniaw le 18/12/2011 11:49
Bien dit Warack, ce n'est pas que des politiques comme Wade brisent tout comme un elephant dans un magasin de porcelaine, qu'il faut jeter l'anatheme sur tous es hommes politiques. Ils sont nombreux qui sont patriotes et competents et qui postulent a la magistrature supreme.

3.Posté par Yoyo Seck Wade le 18/12/2011 22:03
Idy est un véritable YOYO: la nuit avec Wade, le jour dans l'opposition. Un Nafekh de première classe. Il aura 4% au premier tour des élections.

Idy est un véritable YOYO: la nuit avec Wade, le jour dans l'opposition. Un Nafekh de première classe. Il aura 4% au premier tour des élections.

Idy est un véritable YOYO: la nuit avec Wade, le jour dans l'opposition. Un Nafekh de première classe. Il aura 4% au premier tour des élections.

Idy est un véritable YOYO: la nuit avec Wade, le jour dans l'opposition. Un Nafekh de première classe. Il aura 4% au premier tour des élections.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016