Bamboula à la SIRN : Les gros « rats » de Massaly

Le Président du conseil d’administration de la Société des Infrastructures et de Réparation Navale (SIRN) de 2002 à Aout 2011, Mouhamadou Lamine MASSALY, a été épinglé dans le rapport annuel de la Cour des comptes 2013, dans lequel rapport il est reproché au Président des jeunes Wadistes beaucoup d’avantages indûment acquis...


Bamboula à la SIRN : Les gros « rats » de Massaly
Grasse rémunérations , 1000 litres de carburant mois, logement de fonction et indemnité de logement de 150 000 FCFA
Le Conseil d’administration de la SIRN a arrêté le montant des rémunérations et avantages à 1 770 000 F CFA brut, aussi bien pour le PCA que pour le DG, lors de sa réunion du 30 décembre 2005. Les avantages accordés aux PCA exerçant leur fonction à titre principal ont fait l’objet d’un réaménagement par la lettre n° 4210 PR/ME//MSAP/SGP/CF du Président de la République adressée au Premier Ministre le 16 septembre 1993.
En sus de la rémunération prévue par le décret n° 90-34 du 15 janvier 1990 susvisée, ladite lettre leur accorde les avantages ci-après : la mise à disposition d’un véhicule de fonction d’une puissance maximale de 11 chevaux ; la fourniture d’une dotation en carburant limitée à 350 litres par mois ; la mise à disposition d’un bureau aménagé dans les locaux appartenant à la société, la location de bureau étant prohibée ;  la mise à disposition d’une secrétaire et d’un chauffeur prélevés obligatoirement sur le personnel existant de la société.
A la SIRN, le PCA bénéficie d’une dotation de carburant de 1 000 litres par mois au lieu d’une quantité de 350 litres prévue par la règlementation. De plus, durant la période sous contrôle, tous les PCA ont eu des chauffeurs, à la charge de la SIRN, choisis en dehors du personnel de la société.
Parallèlement à ces irrégularités, la SIRN a mis à la disposition de ses PCA, un logement de fonction cumulativement avec une indemnité de logement de 150 000 FCFA compris dans le salaire brut approuvé par le Président de la République. Bien que les PCA n’aient pas droit à ces avantages, la SIRN peine parfois à récupérer les logements mis à leur disposition à la fin de leur mandat. La Société a, en effet, eu recours aux tribunaux et par voie d’huissier pour récupérer les logements mis à la disposition des deux anciens PCA, M. Baïla WANE et M. Mamadou Lamine MASSALY.
Plus de 7 millions de francs dépensés en ligne téléphonique
Malgré l’affectation d’une ligne de téléphonie mobile à Massaly, la SIRN prenait aussi en charge les frais de téléphone du domicile de ce dernier, mais également ses factures d’électricité, sans compter les divers dons, appuis et subventions dont il bénéficiait. En effet, il a été relevé des factures mensuelles de lignes Téranga et du téléphone fixe de l’appartement affecté à l’ancien Président du Conseil d’administration, MASSALY, atteignant près de 7.694.843 francs CFA.
Dépenses exorbitantes en dons et subventions :Accroissement important des dons et subventions
Durant la période sous revue, la SIRN a accordé des subventions et dons dont le montant global est passé de 7 570 876 FCFA en 2008 à 14 538 660 FCFA en 2009, soit une augmentation importante de 92%. Ces dons ont été accordés sans tenir compte de la situation déficitaire de la société.
En effet, le résultat net de la SIRN en 2008 était négatif de 4 727 740 FCFA alors que le montant des dons accordés par cette dernière était de 7 570 876 FCFA.
Si les dons et subventions étaient limités au strict minimum, la SIRN pourrait bien afficher un résultat positif durant cet exercice.
En dehors de l’ancien PCA, d’autres associations, amicales, responsables politiques, organisations bénéficiaient eux aussi d’appuis de la SIRN.
19 millions d’appuis réguliers à l’ancien PCA Mouhamadou Lamine Massaly
L’ancien Président du Conseil d’administration, M. Mouhamadou Lamine Massaly, recevait de la SIRN des fonds pour financer ses activités personnelles.
A titre illustratif, on peut citer la mobilisation des jeunes wadistes et militants pour l’accueil de l’ancien Président de la République en 2008 et 2009, lors de ses visites ou inaugurations d’usines, un appui à la « Génération du Concret de la Médina » pour l’organisation d’un gala de lutte en 2009 et l’organisation de manifestations avec la jeunesse Thiessoise et de conférences de presse.
Au total, de janvier 2008 à août 2010, M. Massaly a reçu de la SIRN, au titre des appuis, la somme globale de 6 700 000 FCFA.
De plus, il a également bénéficié de la SIRN d’appuis en tee-shirts avec l’effigie de l’ancien Président de la République, casquettes et banderoles. Ainsi, la somme de 12 856 720 FCFA a été décaissée par la Société à cet effet de décembre 2008 à décembre 2011.
Mercredi 1 Juillet 2015
Dakaractu




1.Posté par Senegalais le 02/07/2015 00:11
Et avec ça on ose décerner au DG samba ndiaye le Cauris d'or du Haut fonctionnaire émérite par le MEDS. J'attend de voir le matricule de la fonction publique du concerné de même que l'école nationale de formation dont il est sorti. De la véritable foutaise. Publier aussi sa réponse indigne insensée sur des interpellations de fond

2.Posté par professeur le 02/07/2015 06:18
Cet analphabete est nommé par ça, c'est à dire percevoir un salaire, rien d'autre.
Que voulez vous? qu'il soit un vrai PCA?

3.Posté par TIMI le 02/07/2015 09:27
Avec tous ces avantages c'et normal qu'il soit fou aprés la chute de WADE, m'a sali s'est sali

4.Posté par jack le 02/07/2015 11:40
La gestion désastreuse du PDS au pouvoir pour 12 ans

5.Posté par abdoun le 02/07/2015 12:19
AUCUN RÉGIME AU SÉNÉGAL N'OSERA FAIRE PIRE QUE WADE ET LE SIEN,ATTENDONS LA FIN DE RÉGNE POUR MACKY ET ON FERA LE POINT.

6.Posté par mario le 03/07/2015 09:25
remarquez quand même que beaucoup de magouilles ont commencé en 2005, donc dès la magistrature de maky, tout ce qu'on déplore du régime des wade a commencé en 2005; vous n'en trouverez pas un avant 2004, suffisant pour vous faire comprendre l'ampleur du combat de idrissa SECK à l'intérieur même du régime, donc la seule raison du complot d'êtat contre lui, C'EST CET HOMME QU'IL NOUS FAUT

7.Posté par morlado le 03/07/2015 10:13
C'est tout simplement scandaleux et si un morpion comme cet energumene a pu beneficier de tout cela he bien je me demande ce qui a du se passer avec les pontes de l ancien regime

8.Posté par tenguela le 04/07/2015 01:28
Les postes politiques posent souvent des problemes. Ce pays nous appartient et nous devons sauvegarder nos maigres ressources. De Senghor a Abdoulaye Wade les systemes. Que nous reserve Macky Sall.................



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016