Bamboula à l'ARTP : Dépenses effectuées dans la lutte ou autres sans aucun lien avec les objectifs de la structure


Bamboula à l'ARTP : Dépenses effectuées dans la lutte ou autres sans aucun lien avec les objectifs de la structure
Dans son rapport public, la Cour a relevé que l’ARTP a effectué des dépenses sans aucun lien avec ses mission et les objectifs qui lui sont assignés. Ces dépenses sont relatives à plusieurs cas de sponsoring, de mécénat, de subventions et de dons.

Sponsoring et mécénat

En 2010, l’ARTP a dépensé un montant de 602 622 628 F CFA au titre de l’achat d’espaces publicitaires et du sponsoring, notamment au profit des structures Gaston Production, Luc NICOLAI and Co, Origines SA et PAMODZI.
Concernant la structure « Gaston Production », l’ARTP lui a versé, en 2010, dans le cadre d’un contrat de partenariat relatif à l’organisation des championnats de lutte avec frappe (CLAF), la somme de 132 050 000 FCFA.
En ce qui concerne Luc NICOLAI and CO et Origines SA, l’ARTP a sponsorisé des galas de lutte pour un coût global de 60 000 000 FCFA. Sur instruction de Luc NICOLAI, ce montant a été versé au PDG de Origines SA.
Par ailleurs, l’ARTP a signé un autre contrat de partenariat avec « Origines SA » pour la diffusion de ses messages publicitaires à la date du 3 mars 2010, pour un montant de 260 000 000 FCFA. En août 2010, un avenant a été signé afin d’y intégrer d’autres prestations liées à l’organisation du GSR (Global Symposium of Regulators) pour une contrepartie financière supplémentaire de 30 000 000 FCFA.
Les appuis de l’ARTP à certaines entreprises de presse ne respectent pas le principe d’équilibre dans sa mission de régulation du secteur.
Avec PAMODZI SPORTS MARKETING, agence marketing officielle et exclusive du Comité national de Gestion de la lutte et de la Fédération sénégalaise d’Athlétisme, un accord de partenariat a été signé le 22 janvier 2010 avec l’ARTP.
A travers cet accord de partenariat, l’ARTP a acquis les droits de sponsoring pour la saison de lutte traditionnelle 2010. Elle a versé, en contrepartie, une redevance de 70 000 000 FCFA.

 
Mercredi 1 Juillet 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :