Baciro Dja, Premier Ministre actuel de la Guinée Bissau : «Domingos Simoes Pereira entretient la crise parce qu’il a peur d’aller en prison du fait du népotisme, du clientélisme et des malversations »


La crise politique en Guinée Bissau va crescendo avec des accusations et des contre- accusations entre le désormais ex-Premier Ministre, Domingos  Simoes Pereira  et le nouveau Chef du Gouvernement, Baciro Dja qui clament tous les deux leurs légitimités constitutionnelles. 
En marge du 49ème sommet de la CEDEAO, le chroniqueur et politologue Babacar Justin Ndiaye a accroché le Premier Ministre Baciro Dja qui a balayé d’un revers de main toutes les déclarations de son prédécesseur au palais du gouvernement de Bissau. Selon lui, c’est Domingos Simoes Pereira qui entretient la crise politique Bissau Guinéenne qui est née par et pour lui.

D’emblée, l’actuel Chef du Gouvernement précise que «c’est le Président de la République qui nomme le chef de gouvernement en vertu de ses prérogatives constitutionnelles de nommer aux postes civils et militaires. La constitution est claire sur les pouvoirs du Président de la République». Et d’ajouter qu’en aucune manière les statuts du parti (PAIGC) n’engagement le Président de la République qui est au-dessus de la mêlée.   

Rappelant que Domingos Simoes Pereira n’est pas le seul Premier Ministre à être démis de ses fonctions, le nouvel homme de confiance du Président de la République, José Mário Vaz, regrette le comportement peu républicain de son prédécesseur. Se faisant plus virulent dans les attaques, le nouveau chef du gouvernement de Bissau est d’avis que «Domingos n’a pas la capacité d’un leader ». «Loin d’être rassembleur, il (Domingos) a plutôt versé lors de sa gouvernance dans le népotisme, le clientélisme et des malversations », accuse-t-il, non sans indiquer que « Domingos veut entretenir cette crise en divisant le pays parce qu’il a peur d’aller en prison du fait de malversations financières. »

Toujours d’attaque Baciro Dja enfonce le clou et déclare avoir déjà déposé une plainte auprès du procureur de la République contre le Président du PAIGC (Domingos) « pour occupation illégale d’un édifice public ». 

Irrité par le fait que Domingos ne soit pas le seul Premier Ministre à être démis de ses fonctions par le Président de la République, le nouveau chef du Gouvernement Bissau Guinéen s’interroge : « Pourquoi par le seul fait de ne plus être Premier Ministre, une seule personne bloque tout un pays ? »  Pour répondre à cette question qu’il s’est lui-même posé, le PM Dja pense que c’est parce que « Domingos n’est pas un leader et n’est animé que par sa propre personne ». Et de conclure sous une note positive appelant au dialogue, Baciro Dja demande aux acteurs politiques de la Guinée Bissau et même au-delà en Afrique de ne pas s’accrocher au pouvoir et se dit prêt à faire les compromis nécessaires pour rassembler tous les Bissau guinéens autour du développement de leur pays.
Lundi 6 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :