Baccalauréat 2016 : 152.582 candidats planchent sur les épreuves de philosophie ce matin


Baccalauréat 2016 : 152.582 candidats planchent sur les épreuves de philosophie ce matin
La session 2016 du baccalauréat général démarre aujourd’hui sur toute l’étendue du territoire national avec les épreuves anticipées de philosophie. 152.582 candidats sont concernés.

C’est aujourd’hui, mercredi 8 juin, que composent, sur toute l’étendue du territoire national, les candidats au baccalauréat pour les épreuves anticipées de philosophie.

Cette année, le nombre de candidats, toutes séries confondues, est de 152.582. Ils sont répartis dans 482 jury logés dans 394 centres dont 75 secondaires. La région de Dakar qui regroupe les académies de Rufisque, Pikine-Guédiawaye et Dakar compte le plus grand nombre de centres d’examen avec un total de 72 centres. Elle est suivie de la région de Thiès avec 62 centres, Saint-Louis (39 centres) et Ziguinchor (37). Une innovation majeure est apportée cette année. Elle consiste à une formation de 3 jours dédiée aux présidents de jury. Le premier groupe termine demain sa formation à Ziguinchor. Les autres ont démarré lundi dernier dans les universités de Dakar, Thiès, Bambey, Kaolack et Saint-Louis. Pour ce qui est de la surveillance, des enseignants en nombre suffisant seront dans les salles d’examen.

Pape Coly NGOME

…5.785 enregistrés à Louga…
L’académie de Louga totalise 5.785 candidats répartis dans 23 centres d’examens. « Toutes les dispositions sont prises pour un bon déroulement de l’examen », a assuré, hier, Oumar Ndiaye, Inspecteur d’académie de Louga. Le matériel est en place. Et les examinateurs, soutient l’Ia, ont reçu leurs convocations à temps. « Je suis sûr qu’il n’y aura aucun impair. Tout se passera bien », a fait savoir Oumar Ndiaye. Il a salué « l’esprit patriotique » des enseignants qui ont accepté de prendre part à ces anticipées de philosophie. « C’est la preuve que le système regorge encore de gens valeureux qui répondent toujours présents quand la patrie a besoin d’eux. Cela est rassurant pour l’avenir de notre pays », s’est réjoui M. Ndiaye.

Au 30 avril 2016, a-t-il expliqué, 990 professeurs de l’académie usaient de la pratique de la rétention des notes. L’évaluation faite le 30 mai 2016 montre que ce nombre avait chuté. A cette date, seuls 467 professeurs refusaient encore de livrer leurs notes. Et la dernière évaluation réalisée le 6 juin est encore plus rassurante. Celle-ci fait seulement état de 103 professeurs qui restent encore à convaincre. « Comme tout le monde peut le constater, la sensibilisation a porté ses fruits. On est passé de 990 professeurs à 103 qui retiennent encore les notes des élèves. Nous allons continuer la dynamique du dialogue et de la concertation. Je suis sûr que tous les professeurs finiront par remettre les notes ». Au nom, poursuit Oumar Ndiaye, de l’intérêt national.

Abdoulaye DIALLO

…Et 23.200 à Thiès
Dans la région de Thiès, 23.200 candidats sont concernés par les épreuves anticipées de philosophie. Les 11.670 sont des garçons et les 11.536 des filles. De l’avis de Mme Victorine Diatta qui a trois candidats pensionnaires du collège Saint Gabriel de Thiès, la décision de la Coordination des enseignants et examinateurs de philosophie en relation avec le Grand cadre des syndicats d’enseignants et le Cadre unitaire des syndicats d’enseignants du Sénégal de lever le mot d’ordre du boycott a été un ouf de soulagement. « Je prie le Seigneur d’éclairer le chemin des enseignants et du gouvernement afin que tous nos efforts fournis durant cette année scolaire ne soient pas vains », a-t-elle formulé. Trouvé en pleine révision avec d’autres camarades, Charles Faye, élève du privé catholique, indique qu’ils ont terminé leur programme et sont prêts à passer le baccalauréat en toute confiance. « Seulement, au vu de l’évolution de la lutte entre les syndicats et le gouvernement, il est  souvent difficile de pouvoir se concentrer totalement sur nos enseignements. Comptant beaucoup d’amis dans l’enseignement public où un retard sur les enseignements est avéré, je souhaite que cela ne leur porte pas trop préjudices », a-t-il souligné. Du côté de la logistique, les autorités académiques soutiennent que tout est fin prêt pour accueillir les candidats dans de bonnes conditions.


lesoleil.sn
Mercredi 8 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :