Babacar Gaye, porte parole du PDS : "Macky Sall encourage les anti-valeurs, lui qui parlait souvent de morale et d'éthique"

Babacar Gaye revient dans cette interview sur le renouvellement du passeport diplomatique de Me Wade dont s'enorgueillit l'Establishment, non sans nous livrer ses impressions sur des questions d'actualité. Entretien!


Babacar Gaye, porte parole du PDS : "Macky Sall encourage les anti-valeurs, lui qui parlait souvent de morale et d'éthique"

Dakaractu : Mr. Gaye, en tant que porte parole du PDS, que vous inspire le renouvellement à l'actif de Macky Sall, du passeport diplomatique de l'ancien Président de la République, Me Wade?

Babacar Gaye : Je voudrais d'emblée signifier que le renouvellement du passeport diplomatique de l'ancien Président de la République ne peut pas faire l'objet de commentaire et ne saurait être un fait d'arme de son successeur au moins pour deux raisons. D'abord, ce serait dans l'ordre normal des choses compte tenu de son statut d'ancien chef d'Etat. Ensuite le Président Wade n'est pas demandeur de privilèges, s'il en était. Je puis vous affirmer que le passeport du Président Wade est valable jusqu' en avril 2014. Cependant si les services du Ministère des Affaires Etrangères décident pour une raison ou une autre de changer de politique à propos de ce document de voyage et qu'ils estiment devoir changer le format du passeport diplomatique, apporter des modifications dans le fonctionnement régulier des institutions et/ou dans la mise en oeuvre des lois et règlements de la République, le Président Wade ne pourrait qu'en prendre acte. Il y a plus important à faire que de communiquer sur le renouvellement d´un passeport.


Dakaractu :  Au fait, comment se porte votre mentor? Apparemment, tout porte à croire qu'il a renoncé à son retour au bercail?

Babacar Gaye : Il se porte à merveille. Je ne pense pas que le Président Wade puisse un instant renoncer à son retour au bercail pour la simple et bonne raison qu'il a le Sénégal dans le sang. S'il retarde son retour, c'est plus d'abord pour s'occuper de son cabinet de conseil en politique publique et en financement du développement qui est une priorité absolue pour l’émergence des pays africains, ensuite pour ne pas gêner son successeur et surtout pour éviter d'interférer dans les dossiers en cours dans le cadre de la " traque des biens supposés mal acquis".


Dakaractu : Etant l'une des rares personnes à communiquer avec lui, qu'est ce qu'il vous dit souvent sur le Sénégal et les Sénégalais en  général, entre autres?


Babacar Gaye : Qu'il regrette que ses compatriotes n'aient pas bien compris tout le sens de son combat. Qu'il croit aujourd’hui plus qu'hier, que l'avenir du pays reste tributaire du leadership libéral. Il reste convaincu que l'Afrique est le dernier continent qui sera au centre de la problématique du développement, et le lieu de convergence de toutes les stratégies de contrôle de l'économie mondiale. Il insiste beaucoup sur le rôle central que doivent jouer le Sénégal, ses dirigeants et sa jeunesse pour l'émancipation du peuple noir et la construction des Etats Unis d'Afrique, projet plus que d'actualité.

 
Dakaractu : Dans un tout autre registre, êtes-vous pour les retrouvailles de la grande famille libérale prônées par Me Wade à travers une missive? Au fait d'ailleurs, est ce que cette correspondance adressée par Me Wade à son successeur existe réellement? 
 

Babacar Gaye : Absolument, je suis favorable à la construction de la "Grande Famille libérale , mais pas dans n'importe quelle condition. Cette famille n'est pas un bloc d'un seul tenant. Elle est aussi diverse que variée. Seule une redéfinition de ses fondamentaux pourrait aider à sa reconstruction. Pour ce combat, j´entame une réflexion prospective, lucide et inclusive qui n'exclut aucun thème, aucune force crédible et aucun cadre politique. L'essentiel étant d'élaborer une autre offre politique capable de fédérer le maximum d'idées et de ressources humaines capables de porter un tel projet. A ma connaissance, Me Wade ne peut pas envoyer une telle correspondance à Macky Sall pour une interpellation aussi directe sans un large partage consubstantiel à sa pertinence.


Dakaractu : Que vous inspire cette controverse autour de la nomination de Me Sidiki Kaba comme Garde des Sceaux, ministre de la Justice?

En militant de la Démocratie et des Droits de l'Homme, et compte tenu de ses états de service, Mr Kaba a un bon profil pour diriger le controversé Ministère de la Justice. Honnêtement  pour moi, il est présumé être compétent pour rendre à la justice son lustre et son hypothétique indépendance. Avec lui je rêvais d'une bonne administration d´une justice équitable et affranchie de la tutelle politique. Avec l'évolution de ses positions sur la dépénalisation  de l'homosexualité, il perd en crédibilité. Un homme capable d'arrimer ses positions au bon vouloir du Prince, sacrifier ses convictions à l'autel de ses intérêts personnels ne peut plus avoir les faveurs de ma confiance. 


Dakaractu : D'aucuns croient savoir que l'Etat cherche une porte de sortie, c'est à dire un apaisement dans la traque des biens supposés mal acquis, à travers la nomination de Me Kaba. Partagez-vous leur avis?
 

Babacar Gaye : Même si je ne partage pas cet avis, j'ai pensé qu'avec un homme comme Kaba, le dossier que vous évoquez allait définitivement  connaître un traitement conforme aux normes d'une bonne justice, élément essentiel d'un état de droit; et à égale distance des citoyens. Au demeurant, peu importe le ministre de la Justice. Le Sénégal a besoin de magistrats debout. Et Dieu sait qu' iĺ en existe.


Dakaractu : Il se dit que Macky Sall fait du Wade sans Wade eu égard à sa manière de procéder, est-ce votre avis?


C'est un slogan expiatoire brandi par ceux qui sont déçus et qui regrettent déjà d'avoir voté pour Macky. N'est pas Wade qui veut. Si Macky faisait comme Wade, "Deuk Bi Dou Macky". Franchement ne me demandez pas de comparer la graine de l'ivraie. De toutes les façons, chez nous on dit que "Roy dou nuroo ak pir". 


Dakaractu : Le chanteur Demba Dia, vient de tourner casaque pour rejoindre les grasses prairies marron. Cela vous surprend? 

Babacar Gaye : Rien dans la vie politique ne pourrait me surprendre. Par contre, je suis perplexe de constater que le Président Macky Sall encourage les anti-valeurs, lui qui parlait souvent de morale et d'éthique. 


Dakaractu : La Cour Suprême vient de rejeter une énième demande de mise en liberté provisoire déposée par les avocats de Thierno Ousmane Sy. Votre commentaire?
 

Babacar Gaye : Par principe, je ne commente pas une décision de justice rendue par les magistrats de mon pays. Cependant accorder une liberté provisoire à un citoyen qui offre des garanties de sûreté me semble une chose tout a fait banale dans un état de droit.

Dakaractu : Mr Gaye, nos confrères de "Press Afrik" ont fait état que c’est à la Foire que le procureur spécial soupçonne un  "blanchiment d’argent". En clair, ils ont révélé que la CREI est décidée à faire toute la lumière sur l’utilisation des terres de la réserve foncière. Et la CREI se serait attachée les services du GIABA pour fouiller les immeubles qui atteignent pour la plupart sept (7) étages appartenant à des familles et proches de l’ancien régime qui les aurait construits à coups de milliards. Votre lecture? 


Babacar Gaye : Que je sache, la CREI n'est pas le tribunal régional de Dakar pour s'occuper de ces questions de blanchiment d'argent sale pour parler trivialement. Ses compétences devraient se limiter à recherche, poursuivre, juger et condamner, le cas échéant, les agents de l'Etat reconnus coupables d'enrichissement illicite ainsi que leurs complices. Qui sont ces familles et proches de l'ancien régime  qui auraient construit des immeubles? Ne sont-ils pas les mêmes que ceux du régime actuel? Pour ma part, la seule maison que j'ai à Dakar est acquise en 1991. Que tous ceux qui portent en bandoulière la Bonne Gouvernance et la gestion vertueuse des affaires publiques en disent autant. En sont ils capables? Je ne pense pas...

Dakaractu2




Mardi 10 Septembre 2013
Notez


1.Posté par S'arrête le 10/09/2013 03:01
CESSZ D ALLER DANS LES BOÎTES BABACAR UN RESPONSABLE DOIT ECITER CERTAINES CHOSES

2.Posté par Sedar le 10/09/2013 12:13
Un ivrogne qui etait au sommet de la republique , je ne sais pas comment abdoulaye wade a pu tenir ce gas comme collaborateur.Alcool et femmes .

3.Posté par Fa le 10/09/2013 14:08
Arrester de nous tympaniser!!! Vous êtes mal place pour donner des leçons!!!!!!!!! Shut up!

4.Posté par Mbokka le 12/09/2013 12:56
Sénégal moo Neekh!!!. Yen a marre de vous. taisez vous et ramenez l'argent volé . vous avez mis le sénégal à genoux. Ignane ba dé lékatouleen ci céré rek ngeen xepp ci souf .

5.Posté par fari faye le 22/09/2013 01:06
Une esprit lumineux qui éclaire certains esprits intelligents



Dans la même rubrique :