Babacar Ba, président du Forum du justiciable : « La première réforme, revoir la composition du Conseil supérieur de la magistrature »


« Il a une bonne maîtrise des textes. Il y a des chantiers qui l’attendent. Le premier, c’est d’œuvrer pour la consolidation de l’indépendance de la justice. La question liée à l’indépendance de la justice sénégalaise pose problème.
Ce, en ce sens que l’Union des magistrats du Sénégal, à chaque fois, dénonce les immixtions intempestives du pouvoir exécutif.
Aujourd’hui, il faudrait que le professeur Ismaïla Madior Fall propose des réformes qui vont garantir l’indépendance de la justice. Et la première réforme que nous lui demandons, c’est d’essayer de revoir la composition du Conseil supérieur de la magistrature. On ne peut pas parler de séparation des pouvoirs en ayant un Conseil supérieur de magistrature qui est dirigé par le Président de la République et le ministre de la Justice. Il peut demander à ce qu’on rompt avec cette méthode qu’on avait copié de la France. Egalement, il y a des dossiers judiciaires qui l’attendent. Il faudrait qu’ils puissent être vidés le plus rapidement possible. Il doit faire une proposition de réforme concernant le régime juridique des mandats de dépôt.
Au Sénégal, les mandats de dépôt sont délivrés de manière systématique. Il faudrait qu’on donne la possibilité à la personne arrêtée de contester le bien-fondé du mandat de dépôt. Aujourd’hui, si les prisons sont surpeuplées, c’est parce que les mandats de dépôt sont délivrés à tout va. Il faudrait qu’on essaye d’augmenter le nombre de magistrats.
Dans les cabinets, les juges d’instruction sont submergés de dossiers. Il faut recruter des magistrats. On a les ressources humaines parce que l’Université de Dakar, chaque année, en produit au moins 200... »
Samedi 9 Septembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :