Baba Tandian : " Malgré notre amitié et notre voisinage avec Malick Gakou, je suis un partisan du OUI et j'espère remporter le référendum sur lui "


Comment vivez-vous le contraste que suscite vos affiches du "OUI" collées à celles du "NON" de Malick Gakou?

Baba Tandian : Je le vis naturellement. C'est ce qui caractérise la démocratie sénégalaise. C'est une marque de démocratie dans un espace de 3 000 m2 entre mon ami et frère Malick Gakou et moi. Malick est mon ami et c'est moi qui lui ai loué le local où il a installé sa permanence. Cela ne m'a pas gêné parce que Malick est un garçon très correct et j'ai vu tout le long de sa campagne, il a été l'un des opposants les plus corrects. C'est mon ami mais politiquement, il a ses opinions, j'ai les miennes. Il milite pour le NON moi je suis un partisan du OUI. Lui-même, il sait que je ne peux être qu'avec le OUI dans la mesure où je fais partie d'un mouvement depuis presque 2 ans, qui s'appelle le CAMS (Cercle des Amis de Macky Sall). Les images peuvent témoigner de mes liens amicaux avec Macky Sall. Quand je dis Macky Sall je parle de la personne, pas du président. Je sais que Malick est au courant car notre siège est à une cinquantaine de mètres de son domicile. Très souvent, depuis plus d'un an, il me voit assister à nos rencontres là-bas. Maintenant, c'est un débat d'idées et d'affiches et battre un imprimeur sur les affiches serait un problème, pas seulement pour Malick, mais pour tout le monde. On va voter demain et j'espère être celui qui l'emportera sur lui. 

Combien a été le budget de l'affichage?

Vous savez, pour ce genre de campagne, le budget d'un imprimeur, à la limite, il n'existe pas. C'est comme un pêcheur qui revient de la pêche avec une pirogue tout en choisissant les meilleurs poissons pour son repas. Si je l'avais évalué ça allait coûter beaucoup mais puisque je suis en amont et en aval, ça ne me coûte rien. Que ça soit la conception ou l'impression. 

 
Samedi 19 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016