BUREAU POLITIQUE DU PARTI SOCIALISTE : Khalifa Sall, Aïssata Tall Sall et Barthélémy Dias brillent par leurs absences

Le Parti socialiste (Ps) a organisé ce samedi, sa réunion de bureau politique. Cependant, le maire de la ville de Dakar, Khalifa Sall, Barthélémy Dias et Aissata Tall Sall ont brillé par leur absence lors de cette rencontre.


Le Parti socialiste (Ps) a tenu, ce samedi, son bureau politique. Le premier après la fameuse réunion du 06 mars 2016, c’est-à-dire au lendemain du saccage de la salle de réunion dudit parti. La mobilisation a été très forte ce samedi au niveau de la maison du parti. L’on craignait même des débordements. Que nenni.
La réunion s’est déroulée dans les règles de l’art. Sans heurts moins d’intifada. Cette réunion du bureau politique du Ps a été très attendue. Elle est convoquée à un moment où la bataille judiciaire fait rage entre les militants dudit du parti. Cependant, des responsables politiques du parti tels que Khalifa Sall, Me Aissata Tall Sall et Barthélémy Dias n’ont pas pris part à cette rencontre.
Ces derniers, qui sont en porte-à-faux actuellement avec la marche de leur parti ont brillé par leurs absences. D’emblée, Abdoulaye Wilane a donné l’ordre du jour de la réunion. Il s’agit d’aborder de la vie politique du parti et des perspectives politiques et électorales.
A cela s’ajoute, la révision des listes électorales, l’établissement des cartes d’identité biométriques, le programme d’animation du parti et aussi l’affaire du saccage du parti. Abordant ce dernier point, Abdoulaye Wilane n’est pas allé de main morte pour traiter de délinquants ceux qui ont été à l’origine du saccage de la salle du bureau politique du Ps.
Mieux, il pense que Bamba Fall et Cie qui ont été arrêtés pour mettre au clair cette affaire ne sont pas des victimes. « S’il y a des victimes, c’est bien le PS et les militants disciplinés », souligne t-il sans sourciller.
Avant d’ajouter : « Ceux qui parlaient de démocratie interne n’osent plus mettre sur les pieds à la maison du parti. Ces dissidents ne viennent plus. Ils n’osent pas le débat contradictoire.» D’après Abdoulaye Wilane, c’est la base du parti de leur compagnonnage avec la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) et il faut que cela soit respecté.
Lundi 16 Janvier 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :