BOUNA MOHAMED SECK : « Personne ne peut ligoter Moustapha Niasse… Il n’a pas demandé à être Président de l’A.N »


BOUNA MOHAMED SECK : « Personne ne peut ligoter Moustapha Niasse… Il n’a pas demandé à être Président de l’A.N »
Bouna Mohamed Seck  est certain d’une chose :« Personne ne peut ligoter Moustapha Niasse. C’est un homme libre. Il n’a pas demandé à être Président de l’Assemblée Nationale. C’est pour l’intérêt général qu’il se sacrifie… Par acte notarié, il a renoncé à toutes ses autres fonctions depuis 2012». 
Directeur de cabinet du Président de l’Assemblée Nationale, l’invité du Grand Jury de ce dimanche a tenu à marteler l’indépendance politique totale de son mentor qui voit , à travers la personne du Président Macky Sall, un partenaire ». Il estimera, d’ailleurs, que Bby est un facteur de stabilité de ce pays avant de souhaiter la mise en place d’une dynamique unitaire en perspective des prochaines élections. La décision de Malick Gakou qui avait juré de présenter un candidat à la prochaine présidentielle au nom de l’Afp a été vidée, selon lui, avec la rigueur qui urgeait et, aujourd’hui, complètement dépassée.
Bouna Mohamed Seck d’attirer l’attention des coalitions de l’opposition sur la possible infiltration de forces extérieures dans leurs structures politiques.
Interpellé sur la qualité de l’Assemblée Nationale considérée par certains hommes politiques comme étant la plus nulle de l’histoire du Sénégal, le directeur de cabinet de Moustapha Niasse récuse et dénonce les tentatives récurrentes de blocage de l’hémicycle.
>
> Il se dira favorable au retour de la peine de mort pour sanctionner certains crimes.
Dimanche 30 Octobre 2016
Dakaractu




1.Posté par Man le 30/10/2016 17:40
Faux, il l'a demandé au peuple qui a voté pour lui!
Si tu t'adresses à Macky, va le lui dire entre 4 yeux!

Le retour de la peine de mort : quel progressiste! Vous, politicien depuis des lustres, ayant exercé des responsabilités depuis l'indépendance, avez échoué à faire du Sénégal un pays juste. Et maintenant, vous réagissez avec émotion sur un fait divers pour proposer le retour de la peine de mort au lieu de s'attaquer aux causes de ce qui fait l'actualité.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :