BNDE : Un fonds de 2,5 milliards F Cfa pour financer de petites unités industrielles au Sénégal


Le Directeur des Petites unités industrielles de transformation, Mr Amadou Sall Dial, a révélé ce mercredi à Louga, qu’une ligne de crédit d’un montant de deux milliards cinq cents millions de francs cfa est disponible à la Banque Nationale pour le  Développement /BNDE/.
Cette importante somme est destinée à financer 570 unités déjà identifiées dont 39 dans la seule région de Louga où le potentiel existant est favorable à l’émergence d’unités d’huilerie, de laiterie, et d’autres unités de transformation comme la gomme arabique par exemple.
Mr Dial animait une réunion d’information portant sur le programme d’implantation de petites et moyennes unités industrielles de transformation des produits agricoles animaliers et halieutiques.
Ces fonds ont été obtenus grâce à la contribution d’abord du ministère de l’Industrie et des Mines, puis du Fonds National de garantie des investissements prioritaires /FONGIP/, ensuite du Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques /FONSIS/, puis de la Banque Nationale de Développement/BNDE/.
Ce programme vise à booster le développement industriel endogène par la décentralisation industrielle en s’appuyant sur un rééquilibrage territorial de l’entrepreneuriat local.
Il permettra également d’atténuer, selon Mr Dial, le déficit financier auquel font face certaines industries confrontées à des problèmes de garantie d’une part, et d’améliorer le taux de transformation des produits primaires jugé très faible, d’autre part.
Ce qui du reste, justifie la mise en place de ce programme qui a, par ailleurs, instauré un taux de 6,5% nécessitant un apport de 10% et envisage du coup d’allouer jusqu’à 100 millions de francs cfa à des projets dont le capital sera détenu à 50% par des sénégalais.

Correspondance régionale de Mbargou DIOP.
Mercredi 20 Janvier 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :