BILAN 2015 DE LA SENELEC : Le compteur affiche un net de 12 milliards F CFA

Après l’exercice de 2015, la Société nationale d’électricité (Senelec) a réalisé un résultat net de 12 milliards de F CFA. Un résultat comptable qui, dit-on, est le ‘’fruit d’un effort de redressement de l’entreprise’’.


Il y a quelques années, les résultats de la Senelec étaient négatifs, contrairement aux 3 dernières années, où ils sont devenus positifs.  
En 2013, l’ancien Directeur général Pape Dieng avait réalisé un résultat positif de 3 milliards de F CFA. L’année 2015 ne déroge pas à cette nouvelle dynamique. Car après l’exercice 2015, le compteur de la Senelec affiche ‘’un résultat net de 12 milliards de F CFA. Une embellie qui, selon les services de l’actuel Directeur général, Mouhamadou Makhtar Cissé, est le ‘’fruit d’un effort de redressement de l’entreprise’’. Pourtant, la Senelec a réussi ce bilan alors que la compensation financière dont elle bénéficiait de l’Etat a été supprimée en 2015. 

Selon la Senelec, cette embellie financière a eu des répercussions positives sur la qualité du service. D’après un document réalisé sur les indicateurs du système électrique en 2016, beaucoup de pays de la sous-région ouest-africaine, notamment le Bénin, le Burkina Faso, le Ghana ou  le géant d’Afrique, le Nigeria, font face à des délestages par manque de production. Or au Sénégal, renseigne la Senelec, ‘’il n’y a plus de délestage par manque de production’’. Toutefois, la Société d’électricité reconnaît qu’il existe ‘’encore quelques pannes localisées sur le réseau de distribution’’. 

En outre, les perspectives sont meilleures avec les projets en cours de construction. Ces derniers concernent notamment la production, le transport, la distribution et même le service commercial, renseigne la Senelec. Pour ce qui concerne la production, la Société nationale d’électricité cite la centrale à charbon en cours de construction à Sendou 1 pour une capacité de 125 mégawatts. Dans le cadre des énergies renouvelables, 4 centrales solaires sont en train d’être réalisées à Santhiou Mékhé (Méouane), à Bokhol (Dagana), à Mérina-Dakhar et à Sakal. En attendant, d’autres centrales sont déjà en service. Il s’agit notamment de celle de Tobène Power (70 mégawatts), la centrale de Contour Global au Cap des Biches (50 mégawatts). 

S’agissant du réseau, la Senelec rappelle le projet de liaison de la ligne Tamba-Kolda-Ziguinchor qui sera financé par Eximbank India. Sans oublier le ‘’projet de renforcement et d’extension de réseau à Dakar’’. 

L’administration publique doit 66,106 milliards de F CFA à la Senelec

La question des arriérés de paiements de factures des hôpitaux, des collectivités locales, des agences et autres structures étatiques a été agitée il y a quelques mois. Mais elle reste toujours d’actualité, parce que la Senelec a reconnu qu’elle continue toujours ‘’d’enregistrer des arriérés de paiements de factures des collectivités locales et des EPAFS (hôpitaux, agences)’’. Dans un tableau récapitulatif des factures impayées, les créances que l’administration doit à la Senelec s’élèvent à 66 106 544 516 F CFA. Les collectivités locales, à elles seules, doivent 44,126 milliards de F CFA à la Société d’électricité. Quant à l’administration centrale, ses factures impayées sont de 4 655 000 000 de F CFA.  

Enquête 

Mercredi 10 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :