BIENS MAL ACQUIS – LES AFRICAINS DU « PANAMA PAPERS », LA PLUS GROSSE REVELATION D’EVASION FISCALE ET DE DETOURNEMENT DE DENIERS DU SIECLE


Il apparait clairement dans les documents du scandale du Panama papers (du nom d’un cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca dont les documents secret ont été révélés par la presse mondiale suite à une fuite du genre de Wikileaks), que Karim Wade, à travers son complice et ami Mamadou Pouye, a caché des milliards dans des paradis fiscaux.

L’ami de Karim figure en effet sur une liste de dignitaires africains qui ont eu à masquer des revenus via ce paradis fiscal à l’aide de montages financiers astucieux que les enquêteurs de la CREI étaient bien incapables de déceler. Les révélations issues des fuites du Panama Papers confortent donc le bien-fondé de la condamnation de Karim Wade à l’issue d’un procès fleuve durant lequel on se rappelle que la CREI avait renoncé poursuivre Karim et ses complices pour les milliards cachés dans des paradis fiscaux du fait de l’absence de preuves formelles.
35 million de dollars (près de 20 milliards) auraient été encaissées par deux sociétés panaméens créées par Mamadou Pouye en rémunération de services liés au port de Dakar nous enseigne les Panama Papers.

Les éléments sur Mamadou Pouye révélés par le journal en ligne Ouestaf émanent en réalité du site créé par le consortium de journalistes d'investigations et rerpsi par différents organes de presse dont un site d'un journal allemand et un groupe de presse en ligne « Thenerveafrica »
Les documents issus de ce nouveau scandale international, s’ils comportent de nouvelles preuves à la charge de Karim Wade et compagnie, ne fonderaient-ils pas la réouverture du procès de Karim Wade dont les avocats traitaient les juges de la CREI de tous les nom d'oiseaux ?...

Ci-après extrait d’un article en anglais consultable sur le site
http://thenerveafrica.com/5042/sons-wives-and-associates-here-are-16-african-names-we-found-on-the-panama-papers/


Mamadou Pouye is a childhood friend of Karim Wade, who is the son of Senegal’s former President Abdoulaye Wade.  Wade was sentenced to six years in jail in March 2015 by a judge who said that Wade had hidden away funds in offshore companies in the British Virgin Islands and Panama. 
Pouye first appeared in Mossack Fonseca’s files in October 2008, instructing the law firm to open a bank account for the Panama company Seabury Inc. Between December 2008 and August 2012, two companies connected to Pouye — the Panamanian Latvae Group, of which he was shareholder, and Seabury, in which his role was unspecified — signed contracts worth about $35 million for consulting and advisory services relating to the port in Senegal’s capital, Dakar


Moralité : Le paradis fiscal peut devenir un enfer pour ceux qui y cachent des biens mal acquis...

Pour votre information en PJ si vous n'aviez pas déjà ces élements...

Sur notre page Facebook vous trouverez les liens vers la page 'Sénégal" du site https://www.publicintegrity.org/

Oumar NDIAYE
Lundi 4 Avril 2016
Dakaractu




1.Posté par amina le 04/04/2016 19:08
sathiela. lui et son père ont traité de ts les d'oiseaux des gens comme Iderissa. Dieu est juste

2.Posté par tarif le 05/04/2016 11:16
DONC OU SONT LES AVOCATS MR WADE CELA DÉMONTRE ENCORE IL EST LE PLUS GRAND VOLEUR QUE LE PAYS A CONNU DEPUIS TOUJOURS.COMMENT ON PEUT COMPRENDRE UN MONSIEUR QUI PAIE GRASSEMENT SES AVOCATS ET QUI NE DÉTIENT PAS DES STRUCTURES PRODUCTIVES ON SE POSE LA QUESTION ENCORE D’OÙ IL TIRE CES SOMMES QU'IL VERSE A SES AVOCATS.

3.Posté par abracadabra le 06/04/2016 17:23
thiey adouna. tout ca pour ca. que des acteurs dans ce pays. les anciens voleurs sont traqués par les nouveaux. je suis spectateur a l'image du bas peuple de ce jeu de poussal ma sathie sa poche fessna!



Dans la même rubrique :