BATTUE A MORT PAR SA MAMAN : Dieynaba Dramé était ligotée avec une ficelle

Présentée hier au parquet de Kolda pour avoir battu à mort sa fille de 7 ans, Mama Cissé a fait preuve d’une violence inouïe en direction de son enfant. Révélations...


BATTUE A MORT PAR SA MAMAN : Dieynaba Dramé était ligotée avec une ficelle
L'affaire secoue la localité dénommée Bloc dans la commune de Sédhiou depuis le 5 avril dernier, jour du drame. Dieynaba Dramé, une fille âgée de 7 ans, a été battue à mort par sa maman, Mama Cissé, qui a été mise à la disposition du parquet de Kolda hier. N’eut été une source anonyme, cette affaire avait toutes les chances d’être «gérée» en famille.
Selon nos interlocuteurs, c’est en effet une source anonyme qui a averti les gendarmes du crime. Les éléments de l’enquête obtenus par Libération, révèlent une barbarie sans précédent et pour cause.
L’autopsie ordonnée par le parquet a révélé que Dieynaba Dramé était décédée suite à de violents coups qui lui ont été assénés au niveau des côtes et du... cou. Les mêmes sources indiquent que les médecins ont découvert sur le corps de la défunte des cicatrices de plaies guéries. Ce qui témoigne que la jeune fille était constamment frappée par sa mère qualifiée de «violente» par le voisinage.
Pire, Mama Cissé avait ligoté sa fille avant la «correction». Dieynaba Dramé avait ainsi les mains attachées au moment où elle subissait les assauts de sa mère. D’ailleurs, la corde qui a servi à attacher la victime a été découverte sur les lieux de la commission des faits.
Pourquoi autant de barbaries ? Face aux enquêteurs, Mama Cissé a expliqué qu’elle n’avait pas l’intention de tuer son enfant. La meurtrière ajoute qu’elle voulait lui donner une «petite leçon» parce qu’elle lui avait demandé de ne pas sortir de la... maison.
Vendredi 8 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :